Toshiba: les autorités financières américaines enquêtent sur ses comptes

Toshiba: les autorités financières américaines enquêtent sur ses comptes

Publié le :

Vendredi 18 Mars 2016 - 08:41

Mise à jour :

Vendredi 18 Mars 2016 - 08:50
Le groupe japonais Toshiba a reconnu ce vendredi être visé par une enquête des autorités financières et juridiques américaines "en lien avec des problèmes comptables". Selon la presse, les autorités vérifieraient si le conglomérat industriel n'a pas fraudé.
©Toru Yamanaka/ AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

 Le conglomérat industriel japonais Toshiba a confirmé ce vendredi être visé par des investigations des autorités financières et juridiques américaines au sujet de ses comptes, via des entités du groupe implantées aux Etats-Unis. "Plusieurs des filiales de Toshiba aux Etats-Unis ont reçu des demandes de la part du Département de la justice et de la Commission des opérations de Bourse pour fournir des informations en lien avec des problèmes comptables", a indiqué le groupe dans un bref communiqué, sans citer les noms des filiales concernées. Les autorités seraient selon la presse en train de vérifier si le groupe n'a pas fraudé en n'imputant pas sur ses propres comptes des pertes déclarées par sa filiale américaine de conception de centrales nucléaires Westinghouse.

Cette société a enregistré des dépréciations de 1,3 milliard de dollars au cours des années d'avril 2012 à mars 2014, ce que la maison-mère japonaise n'a sciemment pas reporté dans ses comptes consolidés, considérant que cela n'était pas nécessaire en vertu des règles comptables appliquées. Toshiba ne donne généralement pas de précisions sur Westinghouse, dont les comptes sont intégrés dans une activité plus large "d'équipements de production d'électricité".

Toutefois, sous le feu des critiques pour manque de transparence, le conglomérat, qui tente de faire oublier un vaste scandale financier touchant plusieurs de ses activités, a été contraint fin novembre de divulguer ces informations et de justifier ses méthodes de calcul. Le groupe a expliqué ne pas être obligé de défalquer dans ses propres résultats les pertes de sa filiale car "la valeur totale de marché (de Westinghouse) restait supérieure à l'évaluation dans les comptes".

Cependant, peut-être parce que les enquêteurs américains semblent douter du bien-fondé des méthodes de calcul de Toshiba, le groupe pourrait finalement changer d'avis. D'après une source anonyme citée ce vendredi par le quotidien Asahi, le conglomérat étudie la possibilité d'enregistrer dès l'exercice en cours une dépréciation d'actifs sur Westinghouse. L'Asahi cite la somme de 200 milliards de yens (1,6 milliard d'euros).

 

Toshiba a enregistré des dépréciations de 1,3 milliards de dollars au cours des années d'avril 2012 à mars 2014.


Commentaires

-