Voyager debout en avion: un siège spécial prochainement disponible? (photo)

Vertical

Voyager debout en avion: un siège spécial prochainement disponible? (photo)

Publié le :

Lundi 23 Avril 2018 - 16:10

Mise à jour :

Lundi 23 Avril 2018 - 16:20
Lors d'un salon dédié à l'aéronautique en Allemagne, une société italienne a dévoilé son modèle de "siège" permettant de voyager debout dans un avion. Si le dispositif est homologué, il pourrait se retrouver dans des compagnies low cost d'ici environ un an.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est un serpent de mer dans le domaine de l'aviation civile qui commence à devenir un peu plus réalité. L'entreprise italienne Avioninteriors vient de présenter lors du salon Aircraft Interiors Expo de Hambourg son "siège" SkyRider 2.0. Particularité de l'installation? Il s'agit en fait d'une installation qui permet de voyager debout. Un désir récurrent chez les compagnies low cost, toujours à l'affût d'une manière de casser les coûts pour rester compétitifs sur les prix.

Concrètement, le SkyRider 2.0 se compose d'un dossier et d'une petite assise pour installer son entrejambe, et où se trouve le gilet de sauvetage. Le voyageur, s'il est donc "calé" se tient debout ce qui permet de n'espacer les rangées que de 58 centimètres.

Une première version du SkyRider avait déjà été proposée il y a huit ans mais n'avait finalement pas trouvé sa place dans les avions de ligne. Mais depuis cette première tentative, le trafic passagers n'a cessé de croître et ce sont maintenant les compagnies asiatiques low cost qui se montrent intéressées par la possibilité de faire voyager les clients debout. Si l'entreprise italienne obtient les homologations nécessaires, le Sky Rider pourrait se retrouver d'ici un an à disposition des compagnies. Ces dernières pourraient alors profiter d'un remplissage des avions plus élevés ou d'un poids global plus léger par rapport à un siège traditionnel (et donc de dépenses de carburants moindres) pour baisser leur prix. A priori, les trajets debout ne devraient pas dépasser une heure de vol.

Lire aussi - EasyJet aidée par les malheurs de ses concurrentes

Faire voyager des passagers debout est loin d'être une obsession propre à l'aviation. Pour rappel, la SNCF a lancé en 2016 les trains Izy reliant Paris à Bruxelles, pour offrir une perspective plus économique au coûteux Thalys. Pour parfois 10 euros seulement, une place avec un "siège non garanti" est disponible. L'offre rencontre un certain succès: quasiment toutes les places à ce tarif jusqu'à fin juin ont été vendues alors que des sièges sont disponibles pour moins de 20 euros.

Voyager debout, une stratégie possible pour les compagnies low cost.

Commentaires

-