La France 2e au classement des pays aux impôts les plus élevés (derrière le Danemark)

La France 2e au classement des pays aux impôts les plus élevés (derrière le Danemark)

Publié le :

Vendredi 24 Novembre 2017 - 17:06

Mise à jour :

Vendredi 24 Novembre 2017 - 17:27
Selon un classement de l'OCDE publié jeudi, la France reste le deuxième pays imposant le plus ses contribuables (parmi les 35 économies les plus développées). L'Hexagone conserve sa place derrière le Danemark, champion dans le domaine.
©Images Money/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les chiffres datent de 2016, mais le classement vient d'être dévoilé: selon le dernier rapport de l'OCDE, l'organisation internationale regroupant les économies les plus dévelopées, la France conserve sa place de vice-championne dans la catégorie du niveau de fiscalité.

En effet, parmi les pays membres de l'organisation (au nombre de 35), l'Hexagone occupe la deuxième place derrière le Danemark avec un taux de prélèvement de 45,272% en 2016, soit une légère hausse par rapport à 2015 (45,22%).

Pour élaborer le chiffre, le rapport a collecté des données à la fois sur le niveau des impôts (revenu et fortune notamment) et les taxes diverses et les cotisations (qui sont techniquement plus de l'ordre du "prélèvement obligatoire" que de la fiscalité). La moyenne des pays de l'OCDE s'élevant à 35%, la France se retrouve donc plus de dix points au-dessus.

Le classement apporte cependant d'autres enseignements que le positionnement peu flatteur de la France. L'Union européenne place 14 pays au-delà de la moyenne de l'ensemble des pays de l'OCDE. A l'intérieur de l'UE, c'est sans surprise l'Irlande (20,391%) qui présente le taux le plus bas, deuxinféreur à celui de la France. L'Etat insulaire est même à un niveau encore plus modéré que la Suisse.

Lire aussi: Etats-Unis: le projet de réforme de la fiscalité divise

La France n'est plus dépassée par le Danemark que d'un cheveu (45,942% pour le champion de la fiscalité). Le pays d'Europe du Nord est même assez conciliant avec les entreprises mais frappe particulièrement fort sur ses particuliers avec, par exemple, un taux de TVA de 25% y compris sur les produits alimentaires. En contrepartie, la politique sociale y est généreuse puisque l'indemnisation chômage atteint par exemple 90% du dernier salaire pendant deux ans (avec un plafond à environ 2.400 euros).

Pour l'anecdote, le pays de l'OCDE où la fiscalité est la plus modérée est le Mexique avec seulement 17,216%.

La France est deuxième derrière le Danemark.


Commentaires

-