"Toute vaccination sert à produire des anticorps. Pourquoi vacciner quelqu’un qui a 2 000 anticorps?" David Bouillon

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 05 avril 2022 - 21:52
Image
David Bouillon
Crédits
Neyer Valeriano / France Soir
Le Dr David Bouillon sur le plateau de FranceSoir.
Neyer Valeriano / France Soir

Dans cet entretien essentiel, nous avons reçu le Dr David Bouillon, médecin généraliste belge. À la tête d’un centre médical ouvert cinq ans plus tôt avec son épouse infirmière dans la région de Mons, près de Maubeuge, celui-ci nous explique le protocole médical qu’il a développé pour traiter les patients atteints du Covid-19. « Quand un patient Covid a été pris à Mons, pas une seule hospitalisation et pas un seul décès ». Pourtant, au lieu d’être écouté par les autorités, le Dr Bouillon, à l’instar de nombreux scientifiques en France, s’est retrouvé confronté à une censure féroce.

Le Dr Bouillon déclare avoir traité plus de 20 000 patients depuis mars 2020. Il estime que, grâce à son diagnostic individualisé, « le risque d’hospitalisation, le risque d’aller en soins intensifs et le risque des décès, est quasiment nul ». Ce diagnostic peut se faire par une prise de sang, qui permet d’identifier le type d’affection et le traitement correspondant. S’il y a un risque de thrombose, alors le docteur prescrit un anti-coagulant. Si c’est une pneumonie, un antibiotique. Il l’assure : « Ce sont des résultats positifs et efficaces sans passer par l’ivermectine et de la chloroquine ». C’est pourquoi il déplore ne pas avoir été écouté par les autorités, certain que son protocole aurait permis d’éviter des morts et le confinement. « On a mis la médecine générale en prison », assène-t-il. Et de s’émouvoir : « Je n’ai jamais vu ça en tant que médecin généraliste, c’est historique. Comment est-ce qu’on doit dire aux personnes qui font 40 degrés de température, qui ont des difficultés respiratoires, d’attendre 10 jours à la maison et d’attendre du paracétamol. C’est exposer les patients à l’hospitalisation, aux soins intensifs et au décès. »

Par ailleurs, le médecin belge exprime son incompréhension sur le terrain de la vaccination anti-Covid. Dès lors qu’un patient a développé des anticorps, pourquoi prendre un vaccin qui vise à développer des anticorps ? Dès lors qu’une personne dispose d’une bonne immunité naturelle, pourquoi prendre un vaccin expérimental avec de possibles effets secondaires ? « Plus de 98% des personnes ayant eu le Covid s’en sont sortis grâce à l’immunité naturelle. Ceux dont l’immunité a été dépassé, il suffisait de les prendre en charge en leur faisant une prise de sang, le diagnostic et le traitement. Je peux le prouver », affirme le médecin.

À LIRE AUSSI

Image
Debriefing Jérémie Mercier
"Le monde de la santé et de la médecine conventionnelle repose sur de nombreux dogmes faux" Jérémie Mercier
Pour "célébrer le deuxième anniversaire du confinement", nous avons reçu Jérémie Mercier, chercheur qui fait aussi de "l’éducation à la santé". Dans ce debriefing, il ...
29 mars 2022 - 22:16
Vidéos
Image
Jean-Dominique Michel, anthropologue de la santé
"On se décale du réel en préservant notre système de croyances à tout prix" Jean-Dominique Michel
Anthropologue de la santé bien connu des sites de réinformation, notamment depuis son témoignage dans les films Hold-up et Hold-on, Jean-Dominique Michel est venu sur ...
04 avril 2022 - 19:11
Vidéos
Image
Parlement européen avec Virginie Joron
"Il y a une volonté de ne pas savoir": le collectif "Où est mon cycle" au Parlement européen
Depuis plusieurs mois, des milliers de femmes rapportent des effets secondaires des vaccins contre le Covid-19 affectant leur cycle menstruel. Mélodie, fondatrice du c...
05 avril 2022 - 20:18
Vidéos

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.