Accueil des migrants: après celui annoncé par Hidalgo, un nouveau camp de réfugiés va s'ouvrir dans le sud de Paris

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Accueil des migrants: après celui annoncé par Hidalgo, un nouveau camp de réfugiés va s'ouvrir dans le sud de Paris

Publié le 07/09/2016 à 15:41 - Mise à jour à 15:58
©Capture d'écran Youtube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un second camp d'accueil pour les réfugiés va ouvrir ses portes à Ivry-sur-Seine au sud de Paris. Ce nouveau site sera dédié aux femmes et aux enfants uniquement.

Il n’y a pas que Anne Hidago qui vient d’annoncer l’ouverture d’un camp d’accueil provisoire pour les réfugiés. Philippe Bouyssou, le maire communiste d’Ivr-sur-Seine, une commune limitrophe au sud de la capitale, lui a emboîté le pas en annonçant l’ouverture d’un site similaire, qui sera, lui, réservé aux femmes et aux enfants. Le premier, installé porte de la Chapelle, accueillera les hommes seuls pour une durée de cinq à dix jours.

En décembre, l’ancienne usine des Eaux de Paris, située avenue Jean Jaurès, sera transformé en centre d’accueil, géré par Emmaüs Solidarité. Les personnes accuellies pourront être prises en charges pour une durée limitée, avant d’être réorientées en fonction de leur statut administratif.

Mais le maire prévient, le camp n’aura pas vocation à durer. "C'est provisoire, deux à quatre ans" affirme Philippe Bouyssou au Parisien, confirmant également que l’installation du camp ne remet pas en cause les projets d’aménagement des berges de la Seine sur la commune, en cours de rénovation.

Le quotidien rapporte aussi des propos de riverains moyennement enchantés de l’arrivée sur la commune, déjà loin d’être une des mieux loties de la petite couronne parisienne, d’un camp de réfugiés. "On a déjà assez de misère ici. Je viens de déménager de la cité Gagarine à cause des Roms" s'emporte un Ivryen habitant l'avenue, tandis qu’un autre explique "ça fait plus de deux ans ans" qu’il "cherche un logement social". "On leur donne la priorité" déplore-t-il.

Accueil assez tiède également de la part des maires locaux, et notamment de Jean-Claude Kennedy (PCF) à Vitry-sur-Seine, qui, s’il salut l’initative, déplore de ne pas avoir été associé à la démarche "car le site retenu (...) est limitrophe de Vitry-sur-Seine".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


C'est le site de cette usine désaffectée qui accueillera le campement.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-