Accusé d'avoir levé la main sur sa femme, le rappeur Rohff relaxé

Accusé d'avoir levé la main sur sa femme, le rappeur Rohff relaxé

Publié le 30/09/2016 à 07:06 - Mise à jour à 07:09
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

En début de semaine, la femme du rappeur Rohff avait porté plainte contre lui, l'accusant de violences conjugales répétées. Alors que le parquet avait requis quatre mois de prison ferme à son encontre, il a finalement été relaxé jeudi par le tribunal correctionnel de Créteil.

Aucune sanction. Accusé de violences conjugales, le rappeur Rohff a été relaxé jeudi 29 par le tribunal correctionnel de Créteil alors que le parquet avait requis quatre mois de prison ferme à son encontre. Rappelez-vous, Nadia, sa femme, avait décidé de porter plainte en début de semaine, affirmant avoir été violentée par son mari.  L'auteur de l'album Le Code de l'Honneur lui aurait asséné "des coups de pied, des coups de poing au visage, des gifles" selon le témoignage de la jeune femme qui parlait également de "menaces de mort" et "d'insultes qui pleuvent".

Placé en garde à vue mercredi, le rappeur de 38 ans a été jugé jeudi en comparution immédiate. Depuis le box, il a nié les faits qui lui étaient reprochés. "Jamais je n’ai tapé Nadia", a-t-il notamment déclaré affirmant l’avoir seulement "ceinturée" pour la calmer car elle faisait une  "crise de nerfs" et menaçait de se défenestrer. Pour l'avocate du chanteur, toute cette procédure n'a pas lieu d'être. "Ce n'est pas sérieux (…). On touche à sa réputation de manière grave", a-t-elle regretté précisant que Rohff "a beaucoup pleuré. Il a été blessé, c'est quelqu'un de très sensible".

Lui avait tenu à s'exprimer quelques jours plus tôt par le biais d'un message publié sur Facebook. Il affirmait notamment qu'il ne voulait de mal "à aucune femme sur terre", dénonçant une manipulation du Parisien, qui avait révélé l'affaire. La jeune femme avait entre-temps retiré sa plainte. "Le Parisien me hait et vous mentira toujours à mon sujet. Ils veulent me détruire par tout les moyens la jalousie les ronge. Je viens de tout en bas et vous m'avez mis tout en haut et ça plait pas!!!! Mon fils a besoin de sa maman plus que de moi donc jamais je l'a menacerait de mort!!!", a-t-il écrit sur son compte.

Selon les informations du quotidien, l'épouse de Rohff se serait rendu une fois à l'hôpital alors qu'elle était enceinte de leur fils, "en sang et pleine de cocards" mais qu'elle n'avait pas "osé le dénoncer". Père de quatre enfants nés de précédentes relations, Rohff a déjà fait l'objet de dénonciations similaires de la part de ses ex-compagnes.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le parquet a requis quatre mois de prison ferme contre le rappeur français après les plaintes de sa compagne.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-