Annonces de Macron: 70% des retraités ne paieront pas la hausse de la CSG

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Annonces de Macron: 70% des retraités ne paieront pas la hausse de la CSG

Publié le 11/12/2018 à 10:59 - Mise à jour à 11:58
© LUDOVIC MARIN / POOL/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Avec l'exemption de la hausse de la CSG pour les retraités gagnant moins de 2.000 euros mensuels, 70% des retraités ne seront pas assujettis à la hausse de cet impôt, contre 40% avant, a souligné mardi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux.

L'annulation de cette hausse en réponse à la crise des "gilets jaunes" concerne les retraités percevant 2.000 euros "seul" par mois ou 33.000 euros "à deux" par an, a précisé M. Griveaux sur BFMTV.

"Avant, 40% des retraités n'étaient pas concernés par le 1,7 point supplémentaire (de CSG, NDLR). Avec cette annulation, c'est 70% des retraités qui ne paient plus l'augmentation de la CSG. (...) Il reste 30% des retraités qui vont payer la hausse de 1,7 point", a-t-il détaillé.

Aux "gilets jaunes" qui réclament une réindexation des retraites sur le coût de la vie, il a rappelé que le gouvernement avait aussi fait "un effort sur le minimum vieillesse qui a augmenté fortement".

Concernant la hausse du Smic de 100 euros nets par mois, il a souligné qu'elle s'entendait "hors revalorisation légale du Smic de 1,8%" au 1er janvier 2019.

Il a confirmé qu'elle correspondait à 20 euros de baisse de charges d'une part, et 80 euros de prime d'activité d'autre part, correspondant à une "accélération" des hausses prévues en 2018, 2019, 2020 et 2021.

Peut-on donc en déduire qu'il n'y aura plus aucune hausse de cette prime d'activité d'ici 2022 ? "On verra en 2020, 2021 et en 2022, mais pour l'instant, 2019, la bonne nouvelle, c'est ça (l'accélération, NDLR)", a-t-il répondu.

Les heures supplémentaires défiscalisées et désocialisées, elles, concernent à la fois "les salariés du public et du privé", a précisé M. Griveaux, et devraient représenter en moyenne pour 9 millions de personnes "360 euros nets par an en plus".

Quant à la prime de fin d'année, son montant et son versement sont "à la discussion" dans les entreprises. Seulement une partie des entreprises seront en mesure de la verser avant la fin de l'année, a-t-il précisé.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Emmanuel Macron prononce son allocution radiotélévisée à l'Elysée, le 10 décembre 2018

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-