Brexit: Barnier évoque une période de transition jusque 2020

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Brexit: Barnier évoque une période de transition jusque 2020

Publié le 23/10/2017 à 21:07 - Mise à jour à 23:20
© EMMANUEL DUNAND / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP
-A +A

Le négociateur en chef du Brexit pour l'UE, Michel Barnier, évoque une possible période de transition jusque fin 2020 pour maintenir en l'état les relations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, dans un entretien aux Echos publié lundi.

"A ce stade, je n'ai pas de mandat pour négocier sur ce point (une période de transition, NDLR). Mais si nous aboutissons à un accord sur le retrait ordonné du Royaume-Uni, une telle période, à la fois courte et encadrée, est possible", déclare Michel Barnier, qui a accordé une interview à plusieurs journaux européens.

"Il serait logique qu'elle couvre la période financière en cours, donc jusqu'à 2020. Elle nous laisserait un peu plus de temps pour préparer la relation future", ajoute-t-il, selon des propos publiés sur le site internet du journal Les Echos.

Lors de son discours de Florence (Italie), le 22 septembre, la Première ministre britannique Theresa May avait proposé une période de transition de deux ans après le départ du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Pendant cette période, les relations resteraient en l'état, alors que le Royaume-Uni doit quitter l'UE le 29 mars 2019.

"Une telle période ne serait possible qu'à condition d'être encadrée par le maintien de la totalité de l'architecture de réglementation et de supervision européenne, ordre juridictionnel y compris. Ce serait le maintien du statu quo économique et de l'ensemble des obligations du Royaume-Uni", insiste par ailleurs Michel Barnier.

Lors d'un sommet à Bruxelles en fin de semaine dernière, les dirigeants de l'UE se sont entendus pour commencer à préparer entre eux les négociations sur la future relation avec Londres. Ils ont toutefois souligné l'absence de "progrès suffisants" dans les discussions sur le divorce.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le président Emmanuel Macron, le négociateur du Brexit Michel Barnier, la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre néerlandais Mark Rutte à Bruxelles le 20 octobr

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-