Conflit en Guyane: coût d'une dizaine de millions d'euros pour Arianespace

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Conflit en Guyane: coût d'une dizaine de millions d'euros pour Arianespace

Publié le 22/04/2017 à 11:56 - Mise à jour à 12:45
© jody amiet / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Le mouvement social qui a paralysé la Guyane pendant plus d'un mois a coûté "jusqu'à 500.000 euros par jour à Arianespace" et à ses partenaires, a déclaré samedi Stéphane Israël, PDG de l'opérateur de lancement satellitaire.

"Il faut le dire prudemment, mais on peut dire que cela a pu coûter jusqu'à 500.000 euros par jour à Arianespace et à l'ensemble des partenaires de la base", a dit le patron d'Arianespace, lors d'un entretien sur France Inter, précisant que l'estimation devait être affinée.

Réaffirmant son objectif de 12 lancements cette année, Stéphane Israël a garanti que le surcoût serait "limité" en raison d'engagements établis sur ce volume d'activité.

Il s'est par ailleurs déclaré confiant vis à vis de la prochaine levée du barrage autour du site de lancement de Kourou, qui demeurait bloqué samedi. "Tous ont signé, donc les choses vont rentrer dans l'ordre ce weekend", a-t-il assuré.

Il "est très important" pour Arianespace et ses clients, "de reprendre dès lundi et de faire ces 12 lancements", a-t-il ajouté. Il a garanti que le retard pris dans les lancements serait rattrapé, car aucun n'avait été prévu en mai et juin.

"C'est une chance dans ce contexte, nous allons pouvoir replanifier les trois lancements qui ont été décalés puis faire le suivant à la date qui était prévue", a-t-il détaillé.

Le dirigeant a également affirmé vouloir réfléchir avec les élus locaux à des projets "en lien avec l'environnement guyanais, avec la jeunesse guyanaise, (et à) des actions d'éducation".

"Nous devons être solidement ancrés dans ce territoire qui nous accueille", a-t-il argué rappelant que la base de Kourou employait directement 1.700 personnes et que "9.000 emplois (étaient) générés par le spatial".

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le centre spatial de Kourou en Guyane le 15 novembre 2016

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-