France: réduction du taux d'impôt sur les sociétés de 33 à 25% d'ici 2022

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

France: réduction du taux d'impôt sur les sociétés de 33 à 25% d'ici 2022

Publié le 04/07/2017 à 15:59 - Mise à jour à 16:55
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP
-A +A

Le Premier ministre Edouard Philippe annoncera "dans les tout prochains jours" des mesures "pour améliorer l’attractivité de la place de Paris", a-t-il confirmé mardi.

Parmi les mesures pouvant séduire les entreprises étrangères, le taux d'imposition sur les sociétés qui doit revenir à 25% à la fin du quinquennat, contre 33,3% actuellement, et la réforme du droit du travail.

"Les entreprises doivent retrouver l’envie de s’installer et de se développer sur notre sol plutôt qu’ailleurs. J’annoncerai dans les tout prochains jours avec la maire de Paris et la présidente de la région Ile-de-France des mesures fortes pour améliorer l’attractivité de la place de Paris", a-t-il détaillé lors de sa déclaration de politique générale à l'Assemblée.

Paris, qui ambitionne de devenir un grand centre financier en récupérant les activités londoniennes des banques après le Brexit, accuse actuellement un retard sur ses concurrents européens. JPMorgan Chase, qui emploie 16.000 personnes au Royaume-Uni et prévoit d'en transférer 4.000 vers l'UE, a ainsi choisi Dublin, Francfort et Luxembourg.

Pour les attirer, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire est allé la semaine dernière à New York pour rencontrer le gotha de Wall Street.

Il a notamment promis de créer une juridiction à Paris en langue anglaise pour régler les litiges relatifs aux contrats financiers, une fois que le Royaume-Uni aura quitté l'Union européenne. La plupart des grands contrats financiers internationaux sont en effet rédigés en anglais et font référence au droit britannique. Paris aurait ainsi un atout supplémentaire, particulièrement par rapport à Francfort ou Luxembourg.

M. Le Maire a aussi remis une lettre personnelle du président français à ses interlocuteurs pour leur faire part des mesures d'attractivité que le M. Philippe doit annoncer à la mi-juillet, selon une source proche du dossier.

"La finance n'est pas l'ennemi. C'est le chômage l'ennemi", avait martelé le ministre, en allusion aux déclarations de François Hollande en 2012. "Faire venir les grandes banques américaines à Paris plutôt qu'elles s'installent à Londres, à Dublin à Francfort, c'est créer des emplois", avait-il ajouté.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La France va réduire le taux d'impôt sur les sociétés de 33 à 25% d'ici 2022.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-