La Bourse de Paris commence timidement dans le vert une semaine écourtée (+0,21%)

La Bourse de Paris commence timidement dans le vert une semaine écourtée (+0,21%)

Publié le 29/04/2019 à 18:06 - Mise à jour à 18:08
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

La Bourse de Paris a clôturé en légère hausse lundi (+0,21%), manquant toutefois de conviction à l'entame d'une semaine qui sera écourtée en raison du 1er mai et verra se réunir la Réserve fédérale américaine (Fed).

L'indice CAC 40 a gagné 11,62 points à 5.580,98 points, dans un volume d'échanges moyen de 3 milliards d'euros. Vendredi, il avait fini en légère hausse de 0,21%.

La cote parisienne a beaucoup hésité toute la séance pour finalement opter pour le vert.

"La séance a été très terne en l'absence de catalyseurs majeurs, ce qui s'est traduit par des variations de faibles amplitudes et surtout par une absence criante de volumes au cours de la journée", a résumé auprès de l'AFP, Daniel Larrouturou, directeur général délégué chez Diamant bleu Gestion.

L'atonie s'explique notamment par la fermeture du marché pour le 1er mai, mais plus globalement, "les volumes sont en baisse depuis plusieurs semaines témoignant de l'indécision des investisseurs", selon lui.

"Ils font le constat de la bonne santé de l'économie en particulier américaine" et voient arriver des "résultats d'entreprises conformes voire supérieurs aux attentes", mais "les bonnes nouvelles ont déjà été largement intégrées" dans les prix des actifs et "il n'y a pas de raison d'aller beaucoup plus haut pour l'instant", a-t-il développé.

L'attentisme a est en outre alimenté par la tenue mardi et mercredi d'une réunion de la Banque centrale américaine (Fed) qui devrait toutefois maintenir ses taux directeurs inchangés.

Du côté des indicateurs, la croissance des crédits accordés par les banques de la zone euro au secteur privé s'est décélérée en mars, tandis qu'outre-Atlantique, les dépenses et revenus des ménages ont fait un bond en mars.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-