L'année 2018 sera faste pour les cybercriminels

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

L'année 2018 sera faste pour les cybercriminels

Publié le 29/11/2017 à 11:04 - Mise à jour à 11:20
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP
-A +A

Après une année marquée par des attaques informatiques de grande ampleur, 2018 promet d'être faste pour les cybercriminels qui vont développer des outils encore plus destructeurs, affirme la société de sécurité informatique McAfee dans un rapport publié mercredi.

Bad Rabbit, NoptPetya, Wannacry... Ces trois logiciels de rançon ont paralysé des centaines de milliers d'ordinateurs dans le monde et rempli les poches des pirates informatiques.

Wannacry, qui avait attaqué en mai les services de santé britanniques, des usines du constructeur automobile français Renault, les chemins de fer allemands et le gouvernement espagnol, aurait rapporté 140 millions de dollars aux maîtres chanteurs.

Mais ce n'était qu'un avant-goût, estime McAfee dans son rapport annuel sur les risques, car les cybercriminels développent de nouvelles stratégies et des "modèles économiques" pour conserver un coup d'avance sur les outils de défense.

Les pirates pourraient ainsi endommager ou détruire les cibles au lieu de les bloquer. Leurs nouvelles victimes pourraient être de riches personnalités qu'ils pourraient piéger via des objets connectés, moins sécurisés que les PC ou les smartphones.

Selon McAfee, la tendance 2018 sera aussi à l'attaque utilisée "comme un service" par des hackers à gages.

Les logiciels malveillants de 2017 "auraient pu être vendus à des parties cherchant à paralyser des rivaux nationaux, politiques ou commerciaux", a expliqué Raj Samani, responsable scientifique chez McAfee.

McAfee s'inquiète également du manque de sécurité des données des consommateurs, notamment celles des enfants, qui sont rassemblées et mises sur le marché par les fabricants d'outils connectés.

"Les fabricants d'objets connectés à domicile et les fournisseurs de services vont tenter de rattraper leurs faibles marges en rassemblant encore plus de nos données personnelles, avec ou sans notre accord", estiment les auteurs du rapport.

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD), un texte européen, rendra à partir du 25 mai 2018 les entreprises responsables des données personnelles qu'ils détiennent. En cas de vol ou de compromission, elles pourront être poursuivies en justice, et s'exposeront à des amendes pouvant atteindre 4% de leur chiffre d'affaires total.

Le RGPD "fait de 2018 une année importante pour voir comment les entreprises responsables devancent ces questions, en respectant la vie privée de l'utilisateur, en utilisant avec discernement les données des consommateurs et leur contenu pour améliorer leur service, et en instaurant des limites de durée dans la conservation de ces données", a estimé le vice-président de McAfee, Vincent Weafer.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Au Forum international de la cybersécurité à Lille, dans le nord de la France, le 24 janvier 2017

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-