Le marché du disque en baisse, malgré la dynamique du streaming

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le marché du disque en baisse, malgré la dynamique du streaming

Publié le 26/07/2017 à 20:45 - Mise à jour le 27/07/2017 à 08:11
© DANIEL JANIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Le marché français de la musique enregistrée s'est effrité au premier semestre, malgré la bonne dynamique du streaming dont les revenus dépassent pour la première fois ceux des ventes physiques, a indiqué mercredi le Snep, principal syndicat des producteurs.

Après l'embellie de 2016, le chiffre d'affaires du premier semestre 2017 a atteint 189 millions d'euros, en baisse de 2,3% par rapport au premier semestre de l'an dernier, selon le Syndicat national de l'édition phonographique (Snep), qui regroupe notamment les trois "majors" du secteur (Universal, Warner et Sony).

Les ventes numériques (téléchargement et streaming) deviennent la première source de revenus du marché en réalisant 55% du chiffre d'affaires total (104 millions d'euros, en hausse de 16%).

Les ventes physiques ont quant à elles rapporté 85 millions d'euros au premier semestre, en baisse de 18% par rapport au premier semestre 2016 qui avait bénéficié d'un "effet Renaud" dû au nouvel album du chanteur. Les ventes de vinyles, qui restent confidentielles, ont explosé de 71%.

Le streaming représente à lui seul plus de 46% de l'ensemble des revenus de la musique enregistrée, avec un chiffre d'affaires de 87,5 millions d'euros (+27%). Les revenus du streaming vidéo progressent plus fortement (+32%) que ceux du streaming audio (+28%).

19,4 milliards de titres ont été écoutés en ligne au premier semestre et le volume des écoutes mensuelles en streaming a triplé entre janvier 2015 et juin 2017 (3 milliards de titres).

C'est le chanteur britannique Ed Sheeran qui prend la tête du classement semestriel des titres les plus streamés, avec près de 90 millions d'écoutes. Au premier semestre 2016, la chanteuse australienne Sia était numéro 1 avec trois fois moins d'écoutes (30 millions), souligne le Snep.

Tous modes de ventes confondus, c'est l'album des Enfoirés, "Mission Enfoirés", qui arrive en tête du classement au premier semestre avec 259.722 exemplaires écoulés.

Suivent ceux d'Ed Sheeran (250.845 exemplaires) et du chanteur français Vianney (246.667).

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le marché français de la musique enregistrée s'est effrité au premier semestre, malgré la bonne dynamique du streaming

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-