Le "Uber chinois" s'associe au site hôtelier Booking.com

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le "Uber chinois" s'associe au site hôtelier Booking.com

Publié le 17/07/2018 à 12:17 - Mise à jour à 12:32
© Noam Galai / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Pékin

-A +A

Le géant chinois du VTC, Didi Chuxing, a annoncé mardi un partenariat avec le mastodonte américain de la réservation d'hôtels en ligne, Booking.com, qui investit au passage un demi-milliard de dollars dans la plateforme de véhicules avec chauffeur.

Aux termes de ce "partenariat stratégique", les deux plateformes de réservation vont être interconnectées, ont indiqué dans un communiqué commun Didi Chuxing et Booking Holdings, l'opérateur de Booking.com.

Les utilisateurs de Didi pourront ainsi réserver une chambre d'hôtel sur Booking.com et les utilisateurs de Booking.com un trajet sur le site de Didi.

Booking Holdings compte aussi parmi ses plateformes les sites Kayak, Priceline et Agoda. Le groupe se présente comme le numéro un mondial de la réservation de nuitées en ligne.

Didi Chuxing, qui avait racheté l'an dernier les opérations d'Uber en Chine, tente de faire pièce à son rival américain à l'international.

Didi, l'une des start-up les mieux valorisées d'Asie, a fait ainsi son entrée le mois dernier sur le marché australien du VTC, après avoir mis le pied au Japon et au Brésil.

Le groupe chinois a en revanche renoncé à l'Asie du sud-est, où il a cédé en mars ses activités à son concurrent singapourien Grab.

Didi, qui contrôle 90% du marché chinois du VTC, revendique au total 550 millions d'utilisateurs de par le monde.

Auteur(s): Par AFP - Pékin


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les utilisateurs de Didi, le "Uber chinois", pourront réserver une chambre d'hôtel sur Booking.com et les utilisateurs de Booking.com un trajet sur le site de Didi

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-