Les élevages d'animaux à fourrure interdits en République tchèque

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Les élevages d'animaux à fourrure interdits en République tchèque

Publié le 21/07/2017 à 12:38 - Mise à jour à 13:10
© Handout / One Voice/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP
-A +A

L'élevage des animaux à fourrure sera illégal en République tchèque à partir du janvier 2019, suite à l'approbation jeudi soir par le Sénat d'un amendement à la loi sur la protection des animaux interdisant ce type d'élevage.

Déjà approuvé le mois dernier par la chambre basse, le texte doit encore être entériné par le président Milos Zeman, pour entrer définitivement en vigueur.

L'amendement stipule l'interdiction d'"élever et tuer les animaux exclusivement ou essentiellement pour leurs fourrures".

Selon ses auteurs, la loi permettra de sauver près de 20.000 animaux, surtout des renards et des visons, tués chaque année dans les élevages d'animaux à fourrure tchèques.

Quelque 83% des Tchèques sont favorables à cette mesure adoptée en faveur du bien-être animal, selon une récente enquête.

Selon la presse, il existe actuellement neuf fermes de ce type dans ce pays d'Europe centrale d'environ 10,5 millions d'habitants. Leurs propriétaires pourront bénéficier de compensations dont le montant devrait être prochainement fixé par le ministère de l'Agriculture.

En rendant illégaux les élevages à fourrure, la République tchèque s'est jointe à d'autres pays comme la Grande-Bretagne, l'Autriche, la Suisse et les Pays-Bas.

Les défenseurs des animaux épinglent les souffrance que subissent les animaux dans ces élevages, dont la plupart se trouve actuellement en Scandinavie, en Chine et aux Etats-Unis.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un élevage français de lapins angoras, le 15 septembre 2016, photographié par l'ONG One Voice

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-