Les pilotes du 737 d'Ethiopian ont respecté "initialement" les consignes de Boeing

Les pilotes du 737 d'Ethiopian ont respecté "initialement" les consignes de Boeing

Publié le 03/04/2019 à 09:38 - Mise à jour à 19:36
© Janis LATVELS / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Washington

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Les pilotes du Boeing 737 MAX 8 d'Ethiopian Airlines, qui s'est écrasé le mois dernier, ont respecté "initialement" la procédure d'urgence établie par le constructeur mais ils n'ont pas réussi à reprendre le contrôle de l'appareil, affirme mercredi le Wall Street Journal.

L'avion de ligne s'est écrasé quelques minutes après son décollage le 10 mars, tuant 157 personnes, moins de cinq mois après un accident mortel d'un autre 737 MAX 8 de la compagnie indonésienne Lion Air, ce qui a conduit à l'immobilisation de toute la flotte des 737 MAX dans le monde depuis trois semaines.

L'appareil de Lion Air, qui s'était abîmé en mer de Java, fin octobre, tuant 189 personnes, avait conduit Boeing à publier des consignes à suivre en cas d'urgence pour déconnecter le système automatique de stabilisation en vol destiné à éviter un décrochage de l'avion et reprendre le pilotage manuel.

Ce système, dit MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System) a été spécialement conçu pour le 737 MAX afin de corriger une anomalie aérodynamique liée à une motorisation plus lourde. Il est soupçonné d'avoir joué un rôle clé dans les deux tragédies.

Confrontés à une prise de vitesse anormale et un avion se mettant en "piqué" (nez vers le sol), les pilotes de l'Ethiopian ont suivi les procédures pour désactiver le MCAS mais ils n'ont toutefois pas réussi à reprendre le contrôle de l'avion, explique le WSJ, citant des personnes informées des résultats préliminaires de l'enquête de l'accident.

Mais le logiciel a été réactivé, ajoute le journal, précisant que "ces dernières informations sont tirées de l'exploitation des données de la boîte noire de l'avion" enregistrant les paramètres de vol.

Le rapport préliminaire sur les causes de cet accident devrait être publié cette semaine, avait indiqué lundi le gouvernement éthiopien.

Dans les deux accidents, les avions ont suivi des trajectoires erratiques, descendant et montant de façon anormale.

Auteur(s): Par AFP - Washington

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les modifications du système de stabilisation "MCAS"

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-