Observatoire du télétravail: des "moteurs" mais aussi des "freins" dans la réforme

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Observatoire du télétravail: des "moteurs" mais aussi des "freins" dans la réforme

Publié le 04/09/2017 à 16:10 - Mise à jour à 16:15
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP
-A +A

Des mesures "positives" sont prévues dans la future réforme du code du travail pour favoriser le télétravail mais d'autres pourraient constituer des "freins", estime lundi l'observatoire du télétravail Obergo.

"Les ordonnances vont-elles vraiment aider à dévélopper le télétravail?" s'interroge dans un communiqué Yves Lasfargue, directeur de l'observatoire spécialisé, en distinguant des "moteurs et freins".

Côté "modifications positives", prévues par l'article 24 de l'ordonnance 3, il relève notamment le fait que le texte "sécurise employeur et télétravailleur" en énonçant que tout accident survenu "sur le lieu où est exercé le télétravail pendant les plages horaires de télétravail est présumé être un accident du travail".

La réforme marque aussi "un début de +droit au télétravail+ en prévoyant que l'employeur opposé au travail à distance d'un employé devra justifier son refus. En outre, il salue la "reconnaissance de la nécessité de mesurer la charge de travail", qui devra être précisée dans un accord d'entreprise ou à défaut dans une charte élaborée par l'employeur.

En revanche, M. Lasfargue trouve "discutable" d'avoir purement et simplement supprimé l'avenant individuel au contrat de travail, qui avait le mérite d'être "adapté" à chaque salarié.

Il déplore surtout la "suppression de l'obligation pour l'employeur" de prendre en charge les coûts induits, qui "risque de décourager une partie des salariés".

Il pointe également "une marge de liberté en moins pour le télétravailleur" dans la fixation des horaires durant lesquels il peut être contacté par son employeur, la formule "en concertation" avec le salarié étant supprimée. Cette condition figure néanmoins dans la plupart des accords d'entreprise, note-t-il.

Enfin, s'il juge positif de reconnaître le télétravail "occasionnel", il s'interroge sur ses frontières avec le "télétravail noir" car ses "limites en durée ne sont pas précisées". Le texte prévoit seulement un "commun accord entre l'employeur et le salarié", recueilli "par tout moyen à chaque fois qu'il est mis en oeuvre".

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-