Pétrole: Ryad appelle à un "cadre de coopération" Opep/non Opep à long terme

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Pétrole: Ryad appelle à un "cadre de coopération" Opep/non Opep à long terme

Publié le 21/01/2018 à 08:08 - Mise à jour à 08:58
© FAYEZ NURELDINE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Mascate
-A +A

L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, a appelé dimanche à l'établissement d'un "cadre de coopération" à long terme entre les pays de l'Opep et ceux non membres du cartel pour soutenir les prix du brut.

Cet accord à long terme n'impliquera pas nécessairement les mêmes quotas de production que ceux en vigueur actuellement.

Parlant à la presse avant une réunion ministérielle Opep/non Opep à Mascate, le ministre saoudien de l'Energie Khaled Al Faleh a déclaré: "Nous ne devons pas limiter nos efforts (à des quotas de production) en 2018. Nous devons parler d'un cadre pour notre coopération à long terme".

Il s'agit de "prolonger au delà de 2018 le cadre que nous avons établi, c'est-à-dire la déclaration de coopération" entre pays producteurs de l'Opep et pays non membres du cartel comme la Russie, a-t-il indiqué.

C'est la première fois que Ryad, chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), appelle explicitement à une extension de l'accord sur les quotas de production avec les pays non Opep. Cet accord a permis de faire remonter les prix du baril (à environ 70 dollars) et de stabiliser le marché en 2017, après la dramatique chute des cours entamée en 2014.

Selon M. Faleh, "cela ne veut pas dire nécessairement qu'il faut s'en tenir au baril près" à l'accord conclu fin 2016.

Le cadre de coopération visera à assurer les producteurs, les investisseurs, les consommateurs et la communauté internationale que l'accord "est là pour rester", a ajouté le ministre saoudien.

Il s'agira de faire savoir que "nous allons travailler ensemble, pas seulement les 24 pays (signataires de l'accord: 14 Opep et 10 non Opep), mais aussi inviter de plus en plus de participants".

Auteur(s): Par AFP - Mascate

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le ministre saoudien de l'Energie Khaled Al Faleh, le 4 décembre 2017 à Ryad

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-