Réforme de la SNCF : les maires redoutent une réduction "brutale" des dessertes

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Réforme de la SNCF : les maires redoutent une réduction "brutale" des dessertes

Publié le 27/02/2018 à 13:57 - Mise à jour à 13:58
© MEHDI FEDOUACH / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Les maires des villes de taille moyenne redoutent une réduction "brutale" des dessertes ferroviaires dans le cadre de la réforme de la SNCF, selon un communiqué de Villes de France publié mardi à l'issue d'un entretien avec la ministre des Transports, Elisabeth Borne.

Une délégation de l'association a exprimé à la ministre ses "plus vives inquiétudes" concernant le rapport Spinetta sur l'avenir du rail.

"Outre les réformes structurelles et sociales de la SNCF - confirmées (lundi) par le Premier ministre et qui seront menées par ordonnances d'ici cet été - le rapport Spinetta propose une réorganisation des dessertes ferroviaires en fonction des coûts de remise à niveau de l'infrastructure", écrit Villes de France.

"Après réalisation d'un +audit des petites lignes+, 9.000 km de tronçons les plus dégradés seraient abandonnés ou transférés aux régions sans compensation, ce qui revient à leur transférer la responsabilité des fermetures", poursuit-elle.

Selon l'association présidée par Caroline Cayeux, maire LR de Beauvais, "les orientations de ce rapport conduisent à une réduction aussi brutale qu'inacceptable des dessertes ferroviaires (des TGV aux TER), pour des bassins de vie allant de 100.000 à 250.000 habitants".

Prenant acte de "la volonté de dialogue" de la ministre des Transports, les élus demandent au gouvernement de se démarquer clairement de la logique du rapport Spinetta.

Lundi, le Premier ministre Edouard Philippe s'était employé à les rassurer en assurant qu'il ne s'agissait "pas (d') une réforme des petites lignes".

"On ne décide pas la fermeture de 9.000 km de lignes depuis Paris sur des critères administratifs et comptables. Dans bien des territoires, le rail est au cœur de la stratégie des régions pour le développement des mobilités", a souligné le Premier ministre.

"Les politiques de desserte ferroviaire doivent tenir compte des co-financements locaux engagés, de l'importance démographique des bassins de vie traversés, et de leur enclavement", soutient Villes de France.

Les maires demandent "l'adoption d'un schéma de service de transport des voyageurs adapté à la réalité du réseau de lignes nationales secondaires".

dch/vm/shu/nth

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un TER arrive à Bergerac, en Dordogne, le 20 février 2018

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-