Routiers: faible mobilisation au troisième jour du mouvement

Routiers: faible mobilisation au troisième jour du mouvement

Publié le 27/09/2017 à 09:03 - Mise à jour à 15:05
© DAMIEN MEYER / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

La mobilisation des routiers semblait retomber mercredi au troisième jour d'un mouvement reconductible contre la réforme du Code du travail lancé par FO et CGT Transports.

La CGT-Transports ne recensait plus qu'"une dizaine de points d'action" au total, plus souvent des tractages, comme à Nantes, Rennes, Chambéry et Gennevilliers, en région parisienne, et quelques "barrages filtrants dans le Nord".

Selon son représentant, Jérôme Vérité, "les gens se disent +Attendons de voir+", à la veille d'une réunion organisée par la ministre des Transports Elisabeth Borne pour tenter de calmer la grogne des routiers alors que la CFDT, premier syndicat du secteur, menace à son tour d'appeler à la grève à partir du 10 octobre.

FO recensait à 08h00 seulement quelques "actions en cours": tractage à Rennes, barrages filtrants à Lens (Pas-de-Calais) et dans la zone de fret de Bruges, près de Bordeaux, où les routiers "ne laissent passer que voitures et cars scolaires", d'après Bruno Lefebvre.

A Marseille, "le mouvement a été suspendu" sur la voie publique mais des grévistes "ciblent des entreprises, comme Eurotranspharma", société spécialisée dans le transport de produits de santé, a précisé un délégué CGT.

Lundi et mardi, des routiers s'étaient mobilisés dans de nombreuses régions pour manifester leur inquiétude face à la réforme du Code du travail. Les forces de l'ordre sont souvent intervenues.

Pour les grévistes, les ordonnances sont une porte ouverte au dumping social dans les petites et moyennes entreprises, en raison notamment de la primauté donnée aux accords d'entreprise sur les conventions négociées au niveau de la branche professionnelle pour toutes les annexes de rémunération (primes, 13e mois).

Pour dénouer la crise, Elisabeth Borne a invité syndicats et organisations patronales à une réunion jeudi pour notamment évoquer les moyens de lutter contre "le dumping social et la concurrence déloyale". Au préalable, tous les syndicats du secteur (CFDT, CGT, FO, CFTC, CFE-CGC) ont été reçus mardi par des représentants du ministère.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des routiers bloquent la circulation près d'une raffinerie, le 25 septembre 2017 à Vern-sur-Seiche, dans l'Ille-et-Vilaine

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-