Arthaud appelle à lutter contre ceux qui "tirent les ficelles"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Arthaud appelle à lutter contre ceux qui "tirent les ficelles"

Publié le 26/03/2017 à 18:33 - Mise à jour à 18:45
© GABRIEL BOUYS / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP
-A +A

Nathalie Arthaud, candidate Lutte ouvrière à l'élection présidentielle, a appelé dimanche à lutter contre "la grande bourgeoisie" qui "tire les ficelles", lors de son grand meeting de campagne à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).

La candidate d'extrême gauche a été accueillie par 3.500 personnes brandissant des drapeaux rouges et chantant "L'Internationale". Arlette Laguiller, six fois candidate entre 1974 et 2007, a reçu quant à elle une ovation debout.

Une dizaine de personnes issues de la société civile, essentiellement des ouvriers, se sont relayées à la tribune pour dénoncer leurs conditions de travail, la "mainmise de la finance et du capitalisme" sur les décisions en entreprise, la recherche "exacerbée du profit par les patrons" et le chômage.

"La minorité capitaliste et le patronat nous mènent une guerre féroce avec une avidité insatiable", a déclaré Mme Arthaud, en soulignant que, malgré la crise, les revenus des grands dirigeants d'entreprise ont augmenté grâce à "l'exploitation" accrue des travailleurs.

"Ne vous laissez pas abuser par les pantins de la scène politique. (...) A les entendre, on pourrait les prendre pour des enfants de choeur. Mais tous ces politiciens ne changeront rien", a-t-elle lancé, invitant le public à se soulever contre "la grande bourgeoisie" qui "tire les ficelles".

Toutefois, cette enseignante, agrégée d'économie et de gestion, a prévenu qu'elle n'était "pas candidate pour être présidente de la République" mais pour "renverser le système".

Tout au long de son discours, elle a pris pour cible ses adversaires, en particulier François Fillon qui, selon elle, promettent à la France des politiques "anti-ouvrières".

Elle, au contraire, s'engage notamment à "interdire" les licenciements pour mieux "répartir le travail" et améliorer les conditions des salariés et à avoir recours à l'expropriation et l'exploitation des entreprises réfractaires.

Elle veut également augmenter le Smic à 1.800 euros par mois pour que les salariés puissent "vivre sans l'angoisse du lendemain". "C'est ce qu'il faut pour se chauffer comme il faut, réparer la voiture ou payer les études de ses enfants", a-t-elle justifié.

"La grande bourgeoisie nous dit qu'elle n'a plus d'argent pour augmenter les salaires, mais comment fait-elle pour augmenter ses revenus?", a-t-elle fustigé, en ajoutant vouloir prendre "les initiatives sociales pour l'empêcher de nuire" à la "grande majorité de la population".

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Nathalie Arthaud, candidate Lutte ouvrière à l'élection présidentielle, en meeting le 26 mars 2017 à Saint-Denis près de Paris

Newsletter


Fil d'actualités Elections




Commentaires

-