Julien Dray (PS): "S'il y avait eu un cabinet noir, Hollande aurait été candidat"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Julien Dray (PS): "S'il y avait eu un cabinet noir, Hollande aurait été candidat"

Publié le 27/03/2017 à 10:51 - Mise à jour à 11:00
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Julien Dray, conseiller régional PS proche de François Hollande, a affirmé lundi que s'il y avait eu un "cabinet noir" de l'exécutif visant à déstabiliser la droite, François Hollande "aurait été candidat".

"S'il y avait eu un cabinet noir, Hollande aurait été candidat", a affirmé M. Dray sur BFMTV-RMC.

"S'il y avait eu un cabinet noir qui savait la tournure qu'allait prendre la campagne électorale, les difficultés qu'on allait soi-disant orchestrer, (...) on aurait été candidat (...), François Hollande aurait été candidat", a-t-il poursuivi.

"Je connais François Hollande depuis un certain nombre d'années, s'il y a bien un homme qui ne s'occupe pas de ces choses-là... Je vais vous faire une confidence, ça m'a énervé à plusieurs reprises, de discuter avec lui et de lui apprendre des choses, +comment, tu ne sais pas ça ?+", a confié M. Dray.

"Il n'y a pas de cabinet noir, pas d'intervention", a-t-il assuré.

Pour lui, le candidat de la droite "a tellement l'habitude de penser qu'il y a des manœuvres et des combines qu'il projette sur les autres ses turpitudes".

"C'est nous qui avons fabriqué les costumes ? C'est nous qui avons fait un prêt à Ladreit de Lacharrière remboursé à la dernière minute ? C'est nous qui avons accepté un certain nombre de choses qu'on interdisait auparavant en termes de cadeaux ? C'est nous qui avons employé notre femme ou nos enfants en faisant croire qu'ils faisaient un travail alors qu'apparemment c'était plus compliqué ?", a demandé M. Dray.

Le conseiller régional s'est demandé comment M. Fillon n'a pas pu "faire attention avant (...), alors qu'il allait être candidat à la présidence, au regard de ses prises de position actuelles, dans le climat actuel".

Le climat de la campagne s'est envenimé avec les accusations lancées par François Fillon contre un supposé "cabinet noir" à l’Élysée, qui lui a attiré une très vive riposte de François Hollande et la réprobation des autres candidats.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Julien Dray (c), conseiller régional PS, le 13 avril 2016 à Paris

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-