Affaire Fiona: Cécile Bourgeon et son ex-compagnon de nouveau face aux juges

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Affaire Fiona: Cécile Bourgeon et son ex-compagnon de nouveau face aux juges

Publié le 01/12/2020 à 09:47 - Mise à jour à 13:26
© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Lyon

-A +A

Le quatrième procès de Cécile Bourgeon et de son ex-compagnon Berkane Makhlouf, jugés pour la mort en mai 2013 de la petite Fiona, 5 ans, s'est ouvert mardi à Lyon avec l'espoir de lever enfin les zones d'ombre autour de la disparition de la fillette.

Plus de sept ans après les faits, ce nouveau procès en appel, cette fois devant la cour d'assises du Rhône, doit durer jusqu'au 18 décembre.

Trois semaines pour tenter de démêler le vrai du faux dans les dires des co-accusés et déterminer la responsabilité de chacun dans les coups mortels portés à la fillette, dont le corps demeure introuvable.

Cécile Bourgeon comparaît libre pour la première fois. Peu avant 8H30, la jeune femme est entrée par une porte latérale du palais de justice, le visage dissimulé par un masque et des lunettes noires, la tête couverte d'une capuche et une écharpe léopard autour du cou.

"Cécile Bourgeon et tous, on souhaite que ce procès soit le dernier rendez-vous et pouvoir se projeter dans l'avenir", a déclaré à l'AFP avant l'ouverture de l'audience son avocat Me Gilles-Jean Portejoie.

Ecroué depuis septembre 2013, l'ex-beau-père de la petite fille, Berkane Makhlouf, reste détenu. Son conseil, Me Jean-Félix Luciani, a fait valoir que son client rejetait "avec force l'accusation principale qui pèse contre lui, à savoir les coups portés qui ont contribué à la mort de cette enfant qu'il aimait beaucoup".

Au premier rang des parties civiles, le père de la fillette, Nicolas Chafoulais.

En mai 2013, la mère et le beau-père de Fiona cachent sa mort en faisant croire à son enlèvement dans un parc de Clermont-Ferrand. Cécile Bourgeon, en larmes face aux caméras, avait alors ému la France entière.

Mais confronté à ses contradictions, le couple de toxicomanes finit par avouer le décès de l'enfant à son domicile de Clermont-Ferrand puis reconnait l'avoir enterrée de nuit, à la hâte, dans un bois. Toutes les recherches pour retrouver cette sépulture de fortune sont restées vaines.

S'en suit un véritable feuilleton judiciaire à rebondissements, jusqu'à un arrêt de la Cour de cassation en février 2019 qui renvoie l'affaire en appel devant les Assises de Lyon.

Auteur(s): Par AFP - Lyon


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Cécile Bourgeon (C) arrive au palais de justice de Lyon le 1er décembre 2020

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-