Affaire Vincent Lambert: sa mère interpelle Emmanuel Macron dans une lettre ouverte

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Affaire Vincent Lambert: sa mère interpelle Emmanuel Macron dans une lettre ouverte

Publié le 12/04/2018 à 10:20 - Mise à jour à 11:02
© FRANCOIS NASCIMBENI / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Lille

-A +A

"Mon fils a été condamné à mort": dans une lettre ouverte jeudi dans Le Figaro, Viviane Lambert, mère de Vincent Lambert, a interpellé Emmanuel Macron sur le sort de son fils hospitalisé dans un état végétatif depuis 2008 alors que le CHU a décidé lundi d'un "arrêt des traitements."

"Mon fils n'a pas mérité d'être affamé et déshydraté (...) Vincent est handicapé mais il est vivant", a écrit Viviane Lambert dans cette tribune adressée au président de la République, trois jours après que le Centre hospitalier de Reims (Marne) a décidé, au terme d'une quatrième procédure collégiale, un arrêt des traitements sous dix jours.

La mise en oeuvre de cette décision consisterait à supprimer l'hydratation et l’alimentation artificielles de Vincent Lambert, 41 ans et père de famille, qui se trouve dans un état végétatif irréversible à la suite d'un accident de voiture.

"Vincent n'est pas dans le coma, il n'est pas malade, il n'est pas branché (...) il respire sans assistance. Il se réveille le matin, et s'endort le soir", a expliqué Viviane Lambert, précisant que son état l'empêchait de "communiquer verbalement" mais qu'il a "retrouvé" son "réflexe de déglutition" et peut être rééduqué.

"Il faut le faire selon des protocoles spécialisés, avec une équipe pluridisciplinaire, dans une unité spécialisée, dans le cadre d'un projet de vie en lien avec sa famille", a-t-elle encore écrit.

Les parents de Vincent Lambert veulent que leur fils soit transféré dans un établissement spécialisé, une demande rejetée par la Cour de cassation en décembre 2017 qui avait rappelé que seule Rachel Lambert, sa femme et tutrice légale depuis 2016, pouvait décider.

Depuis cinq ans, date de la première procédure collégiale et de l'ouverture du front judiciaire, la famille Lambert se déchire sur l'avenir du patient: ses parents et une partie de la fratrie sont opposés à sa fin de vie, tandis que son épouse, son neveu et d'autres frères et soeurs y sont favorables compte tenu des conclusions des médecins du CHU de Reims.

"S'il faut qu'il meure, ce n'est pas pour sa dignité: c'est par volonté euthanasique. Vincent va être sacrifié pour faire un exemple. Mon fils doit être un cas d'école", a aussi ajouté Mme Lambert, fervente catholique, qui a demandé à être reçue par Emmanuel Macron.

Par ailleurs son avocat avait annoncé lundi l'intention de ses clients de déposer un recours en référé libertés devant le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne pour tenter d'empêcher la mise en oeuvre de l'arrêt des traitements.

Cette lettre ouverte vise "à ce que le président de la République fasse annuler une décision médicale, qui vient après une décision similaire qui avait été jugée légale et conventionnelle par le Conseil d’État et la Cour européenne des droits de l'Homme" en 2014 et 2015, a réagi François Lambert, le neveu du patient.

En janvier 2017 il avait écrit à François Hollande pour qu'il intervienne auprès du CHU de Reims en vue d'un arrêt des soins, mais celui-ci lui avait répondu qu'il ne lui appartenait pas de décider.

Auteur(s): Par AFP - Lille


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


François Lambert, neveu de Vincent Lambert, le 9 avril 2018 devant l'hôpital de Reims où son oncle est hospitalisé dans un état végétatif depuis 2008 après un accident de voiture

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-