Air France: feu vert de Bruxelles à 4 milliards d'euros d'aide de l'Etat français

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Air France: feu vert de Bruxelles à 4 milliards d'euros d'aide de l'Etat français

Publié le 06/04/2021 à 07:50 - Mise à jour à 09:00
© DENIS BALIBOUSE / POOL/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Bruxelles
-A +A

La Commission européenne a approuvé mardi un projet de l'Etat français d'accorder jusqu'à 4 milliards d'euros d'aide à Air France, pour recapitaliser la compagnie aérienne mise à terre par la pandémie et l'effondrement du trafic passagers.

En contrepartie de cette aide, "Air France s'est engagée à mettre à disposition des créneaux horaires à l'aéroport saturé de Paris Orly, où (elle) détient une puissance significative sur le marché. Ces dispositions donnent aux transporteurs concurrents la possibilité d'étendre leurs activités dans cet aéroport", a déclaré la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, pour justifier son feu vert, dans un communiqué.

Au total, 18 créneaux seront cédés à d'autres compagnies, a annoncé le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire.

L'Etat français sera autorisé à monter à "un peu moins de 30%" du capital d'Air France, contre 14,9% aujourd'hui, dans le cadre de ce plan, a-t-il précisé.

La recapitalisation d'Air France prévoit "la conversion du prêt d'État de 3 milliards d'euros déjà accordé par la France en un instrument de capital hybride" ainsi qu'une "injection de capital par l'État" via une augmentation de capital "ouverte aux actionnaires existants et au marché", dans la limite d'un milliard d'euros, a expliqué la Commission européenne dans son communiqué.

Le plan est assorti de limitations.

L'injection de capital par l'Etat français "ne dépassera pas le minimum nécessaire pour garantir la viabilité d'Air France et de sa holding et pour rétablir la situation de fonds propres qui était la sienne avant la pandémie de Covid-19", a souligné l'exécutif européen.

Par ailleurs, l'Etat français "recevra une rémunération appropriée pour l'investissement, et des mécanismes supplémentaires ont été mis en place pour inciter Air France et sa holding à racheter la prise de participation de l'Etat résultant de la recapitalisation".

L'Etat français devra présenter un plan pour réduire sa participation au capital.

"Tant que la recapitalisation n'est pas remboursée à 100%, Air France et sa holding sont soumis à une interdiction de dividendes", a également souligné la Commission.

KLM, le partenaire néerlandais au sein du groupe Air France-KLM, ne bénéficiera pas de l'aide, selon la Commission.

Air France-KLM a annoncé mardi prévoir une perte d'exploitation de 1,3 milliard d'euros au premier trimestre 2021.

Son directeur général Benjamin Smith a jugé que l'aide publique lui apportera "une plus grande stabilité pour aller de l'avant lorsque la reprise commencera". L'entreprise dit disposer "d'une solide liquidité et de lignes de crédit de 8,8 milliards d'euros au 28 février 2021", et prévoit "toujours une reprise significative de la demande" cette année.

Auteur(s): Par AFP - Bruxelles

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, à Genève le 1er avril 2021, à l'occasion d'une rencontre avec la nouvelle directrice générale de l'OMC Ngozi Okonjo-Iweala

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-