Alexia Daval: son mari nie "être lié au meurtre de son épouse"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Alexia Daval: son mari nie "être lié au meurtre de son épouse"

Publié le 29/01/2018 à 12:11 - Mise à jour à 12:36
© SEBASTIEN BOZON / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Gray-la-Ville

-A +A

Le mari d'Alexia Daval, interpellé lundi, a assuré "ne pas être lié au meurtre de son épouse", dont le corps avait été retrouvé en octobre en Haute-Saône, a affirmé son avocat à l'AFP.

"La dernière fois que je l'ai vu, il m'a confirmé qu'en aucun cas il n'était lié d'une façon ou d'une autre au décès de son épouse", a déclaré Me Randall Schwerdorffer, devant le domicile des époux Daval.

L'avocat, qui n'a pas encore rencontré son client depuis son interpellation lundi matin, s'est dit "pas du tout surpris du placement en garde à vue de Jonathann Daval".

"Il s'attendait à cette épreuve et il était toujours très serein", a raconté Me Schwerdorffer à l'AFP.

De son côté, l'avocat des parents et de la soeur d'Alexia Daval, Me Jean-Marc Florand, a insisté sur le fait qu'il fallait "être très prudent dans ce dossier et attendre l'issue de la garde à vue".

"Il ne faut pas oublier que M. Daval, jusqu'à aujourd'hui, est victime, partie civile et bénéficie pour le moment de la présomption d'innocence", a déclaré Me Florand à l'AFP. Selon lui, les parents d'Alexia Daval sont "confiants" dans la non-implication de leur gendre dans l'assassinat de leur fille.

Déclarée disparue par son mari le 28 octobre, Alexia Daval avait été retrouvée morte deux jours plus tard dans le bois d'Esmoulins, près de Gray. La jeune femme de 29 ans avait été battue et asphyxiée et son corps en partie calciné.

Les enquêteurs explorent désormais l'hypothèse d'une "dispute conjugale qui aurait mal tourné".

Auteur(s): Par AFP - Gray-la-Ville


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les gendarmes garés devant la maison de Jonathann Daval le 29 janvier 2018 à Gray-la-Ville

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-