Appel à témoin pour une affaire de viols en série datant de 1998 à 2008

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Appel à témoin pour une affaire de viols en série datant de 1998 à 2008

Publié le 02/04/2019 à 18:04 - Mise à jour le 03/04/2019 à 00:26
© PHILILPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

La police nationale a lancé un appel à témoin concernant un homme, surnommé par les enquêteurs "le prédateur des bois", soupçonné de viols en série commis sur des adolescentes entre 1998 et 2008 en Charente-Maritime et dans la région parisienne.

L'homme, de "type européen", "environ 60 ans aujourd'hui", mesurant "entre 1m80 et 1m90", "yeux bleus très clairs", "regard acier", "visage émacié, rides frontales", "cheveux grisonnant", est accusé de cinq viols, avec "à chaque fois le même mode opératoire", explique Philippe Guichard de l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP).

"Le prédateurs des bois" enlevait ses victimes, âgées de 15 à 19 ans, en ville, les conduisait dans un bois avant de les violer et de les relâcher.

"Il a agi à visage découvert et son ADN a été retrouvé à chaque fois", selon Philippe Guichard. Selon l'appel à témoin, l'homme recherché a fréquenté en 1998 la Charente-Maritime notamment La Rochelle, en 1999 l'Essonne, en 2000 les Hauts-de-Seine, l'Essonne et les Yvelines et en 2008 Paris et l'Essonne.

En 2008, il avait "une corpulence mince, des cheveux coupés courts" et "était porteur d'une boucle d'oreille à gauche", selon l'appel à témoin.

Celui-ci est relancé aujourd'hui grâce à un portrait robot de l'agresseur présumé réalisé par un logiciel le rendant plus réaliste.

En cas d'informations permettant d'aider les enquêteurs, il est demandé d'appeler au 0800.35.83.35 ou d'envoyer un mail à giccs@interieur.gouv.fr

En moyenne, le nombre de femmes âgées de 18 à 75 ans qui au cours d’une année sont victimes de viols et de tentatives de viol est estimé à 94.000 femmes. Dans 9% des cas, l'auteur est inconnu de la victime mais dans 91% des cas, ces agressions ont été perpétrées par une personne connue de la victime. Dans 47% des cas, c’est le conjoint ou l’ex-conjoint qui est l’auteur des faits, selon le site gouvernemental, stop-violences-femmes.gouv.fr.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La police nationale a lancé un appel à témoin concernant un homme, surnommé par les enquêteurs "le prédateur des bois", soupçonné de viols en série commis sur des adolescentes entre 1998 et 2008 en Charente-Maritime et dans la région parisienne.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-