Attentat de la rue des Rosiers: le Crif réclame une enquête parlementaire

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Attentat de la rue des Rosiers: le Crif réclame une enquête parlementaire

Publié le 12/08/2019 à 15:41 - Mise à jour à 17:24
© Jacques DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Le Crif a réclamé lundi une commission d'enquête parlementaire après les déclarations d'un ex-chef des renseignements français qui aurait noué un marché avec le groupe palestinien auteur de l'attentat de la rue des Rosiers en 1982 à Paris.

Six personnes avaient été tuées et 22 blessées lors de cet attentat perpétré dans le quartier juif historique de la capitale, le 9 août 1982.

Patron de la Direction de la surveillance du territoire (DST) entre novembre 1982 et 1985, Yves Bonnet avait été interrogé le 30 janvier par le juge d'instruction chargé de l'enquête, avait-on appris vendredi de sources proches du dossier.

Selon Le Parisien, il aurait alors réaffirmé avoir noué un "marché non écrit" avec le groupe terroriste palestinien Abou Nidal, leur garantissant l'absence de poursuites en France en échange de leur engagement à ne plus y commettre d'attentats.

Pour Francis Kalifat, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), "si ces faits s’avèrent exacts, ils seraient d’une extrême gravité et constitueraient un scandale d’Etat sans précédent", selon un communiqué à l'AFP.

M. Kalifat réclame "la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire et la levée du secret défense".

Yves Bonnet, 83 ans, avait déjà révélé dans un documentaire diffusé en novembre sur France 2 avoir envoyé ses hommes négocier avec des émissaires d'Abou Nidal, chef du groupe Fatah-Conseil révolutionnaire (Fatah-CR), une faction dissidente de l'OLP à laquelle l'attentat a été attribué.

Dans son communiqué, le Crif demande également au président de la République de "tout mettre en œuvre sur le plan diplomatique et judiciaire" pour que les terroristes "responsables de ce massacre puissent être entendus par les juges français en charge du dossier".

La justice française a délivré des mandats d'arrêt internationaux contre quatre suspects, dont deux sont réfugiés en Jordanie, mais n'a pu jusque-là obtenir leur extradition.

Des proches des victimes entendent demander la levée du secret défense, ont-elles indiqué vendredi lors d'une commémoration organisée pour la deuxième année consécutive sur les lieux de l'attentat par l'Association française des victimes du terrorisme (AFVT).

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Attentat de la rue des Rosiers le 9 août 1982 à Paris

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-