Attentat de Nice: Estrosi réclame la suspension des accords de Schengen

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Attentat de Nice: Estrosi réclame la suspension des accords de Schengen

Publié le 05/11/2020 à 00:09 - Mise à jour à 08:18
© Valery HACHE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Marseille

-A +A

Après l'attentat qui a fait trois morts dans une basilique à Nice, son maire LR, Christian Estrosi, réclame la suspension des accords Schengen, qui permettent de voyager sans contrôle aux frontières dans 26 pays européens.

Dans une interview à Nice-Matin jeudi, Christian Estrosi propose de "suspendre pour un certain temps les accords de Schengen".

"Nice n’a pas été touchée parce que c’était Nice, mais à cause de sa proximité avec la frontière" italienne, estime le maire de la ville.

L'assaillant, Brahim Aouissaoui, un ressortissant tunisien de 21 ans, est arrivé clandestinement en Europe par l'île italienne de Lampedusa fin septembre. Et l'enquête a pu déterminer qu'il était arrivé à Nice le mardi 27 octobre, deux jours avant l'attaque.

Christian Estrosi souhaite également que les réfugiés se voient retirer leur statut protecteur "en cas de délit".

Et pour lui, "toutes les démarches de droit d’asile doivent être effectuées dans les consulats généraux mutualisés sur le territoire des ressortissants demandeurs d’asile".

Autant de propositions qu'il dit porter dans une "démarche" commune avec l’ex-commissaire européen en charge de l’Union de la sécurité, Julian King.

Un hommage "sobre" aux trois victimes se déroulera samedi matin sur la colline du Château à Nice, en présence du Premier ministre, précise encore Christian Estrosi dans le quotidien régional.

Du côté de l'enquête, deux personnes étaient en garde à vue mercredi soir, un mineur de 17 ans en Seine-Saint-Denis selon une source judiciaire. Et un Tunisien de 29 ans, interpellé mardi matin à Sarcelles (Val-d'Oise) et qui est aussi soupçonné d'avoir eu plusieurs échanges avec l'assaillant.

Ce dernier, blessé par balles après son attaque, avait toujours un pronostic vital engagé, selon une source proche de l'enquête. En plus d'être positif au Covid-19.

L'espace Schengen, dont la France fait partie depuis 1995, permet aux voyageurs de circuler librement avec un simple document d'identité. Depuis fin 2015, des contrôles aux frontières ont cependant été rétablis par les autorités françaises, notamment à Menton, près de Nice. Les trains sont systématiquement contrôlés et la police aux frontières est en permanence sur l'autoroute A8.

En près de cinq ans, il y a eu plus de 160.000 interpellations, malgré un net infléchissement en 2019 (près de 22.000). Côté italien, des interpellations ont aussi lieu sporadiquement.

Pour les associations humanitaires italiennes et françaises, ces contrôles poussent les migrants à prendre des risques sans les empêcher de passer. Elles soulignent également que le droit d'asile y est aussi régulièrement bafoué.

Auteur(s): Par AFP - Marseille


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le maire de Nice Christian Estrosi se recueille le 30 octobre 2020 en hommage aux victimes de l'attentat

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-