Attentats du 13-Novembre: la justice française réclame à la Belgique un logisticien présumé

Attentats du 13-Novembre: la justice française réclame à la Belgique un logisticien présumé

Publié le 05/09/2018 à 17:29 - Mise à jour à 18:04
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Le juge d'instruction français en charge de l'enquête sur les attentats du 13 novembre 2015 à Paris réclame à la Belgique un suspect, Ali El Haddad Asufi, considéré comme un des logisticiens de la cellule jihadiste franco-belge, selon un mandat d'arrêt dont a eu connaissance l'AFP.

Le magistrat antiterroriste Christophe Teissier, qui dirige en France cette enquête tentaculaire, a délivré le 18 mai dernier un mandat d'arrêt à l'encontre de ce Belge pour qu'il soit remis à la France par Bruxelles en vue de sa mise en examen.

Né le 23 septembre 1984, cet homme actuellement inculpé et incarcéré en Belgique, était "de façon récurrente" en contact avec les membres de la cellule franco-belge responsable des attentats de Paris (130 morts) et de Bruxelles perpétrés le 22 mars 2016 (32 morts), selon le mandat d'arrêt. Les investigations montrent notamment qu'il a fréquenté des planques utilisées par les jihadistes pour préparer les attaques.

Le suspect a en particulier été à plusieurs reprises en contact avec Ibrahim El Bakraoui, qui s'est fait exploser à l'aéroport Zaventem de Bruxelles. Selon les enquêteurs, les deux hommes se sont rendus ensemble en juillet 2015 en Grèce, où sont passés plusieurs des membres de la cellule de retour de Syrie - dont le coordinateur présumé des attentats parisiens Abdelhamid Abaaoud - puis aux Pays-Bas le 7 novembre 2015.

Par ailleurs, alors qu'il "évoquait en termes codés" sur la messagerie sécurisée What's App "l'achat de plusieurs +clios+", Ali El Haddad Asufi s'est rendu à Rotterdam en octobre 2015 et y a été "en contact avec des individus soupçonnés de trafic d'armes", écrit le magistrat dans son mandat d'arrêt. D'après l'enquête, une inscription faisant allusion à des références de pistolets semi-automatiques a été retrouvée dans son véhicule.

Au total, une quinzaine de suspects sont désormais visés par la justice en France dans le dossier des attentats les plus meurtriers dans le pays ces dernières décennies, perpétrés par trois commandos venus de Belgique: onze sont mis en examen dans cette instruction et au moins six autres, dont Ali El Haddad Asufi, font l'objet d'un mandat d'arrêt.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Hommage aux victimes des attentats du 13-Novembre devant le Bataclan, le 13 novembre 2017

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-