Attentats à Trèbes et Carcassonne: un proche du tueur en garde à vue

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Attentats à Trèbes et Carcassonne: un proche du tueur en garde à vue

Publié le 02/04/2019 à 12:32 - Mise à jour à 14:36
©DR
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Un proche du jihadiste Radouane Lakdim, qui a tué quatre personnes le 23 mars 2018 lors de son équipée sanglante à Trèbes et Carcassonne (Aude), a été interpellé mardi et placé en garde à vue, a-t-on appris de sources judiciaire et proches du dossier.

Malik. M, âgé de 24 ans, a été arrêté à Carcassonne par les policiers de la sous-direction antiterroriste (Sdat), à la demande du juge d'instruction chargé de l'enquête sur ces attaques revendiquées par le groupe Etat islamique, ont indiqué ces sources, confirmant une information du Point.

Selon une des sources proches du dossier, Malik M. aurait menacé de venger la mort de son ami Radouane Lakdim. Les deux hommes se côtoyaient depuis 2014. Connu des services de police, Malik M. est sorti de prison récemment.

Depuis l'interpellation le jour des faits de Marine Pequignot, la petite amie de Radouane Lakdim, qui avait publié sur internet le matin des attaques une sourate promettant l'enfer aux mécréants, quatre hommes ont été mis en examen, soupçonnés d'avoir eu connaissance des projets du tueur ou pour certains de l'avoir aidé à des degrés divers. Trois d'entre eux et la jeune femme de 19 ans sont aujourd'hui incarcérés.

Le 23 mars 2018, Radouane Lakdim, 25 ans, avait volé une voiture à Carcassonne dont il avait abattu le passager et blessé le conducteur par balle.

Il avait ensuite tiré sur des policiers devant leur caserne, avant d'entrer dans un supermarché Super U à Trèbes où il avait tué un boucher, un client ainsi que le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame, qui s'était livré comme otage à la place d'une femme.

Le jihadiste avait été ensuite tué par des gendarmes de l'antenne GIGN de Toulouse.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-