Au CHU de Guadeloupe, sortie de crise, après deux mois et demi de grève

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Au CHU de Guadeloupe, sortie de crise, après deux mois et demi de grève

Publié le 18/09/2019 à 06:48 - Mise à jour à 11:58
© Helene Valenzuela / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Pointe-à-Pitre

-A +A

Un accord a été trouvé mardi entre l'intersyndicale et la direction du centre hospitalier universitaire (CHU) de Guadeloupe, paralysé depuis deux mois et demi par un mouvement de grève générale pour protester contre les conditions de travail du personnel, qui se sont dégradées depuis un incendie en 2017.

"C'est un accord que nous n'aurions pas pris si nous n'avions pas considéré qu'il était tenable", a déclaré devant la presse le directeur du CHU de Guadeloupe Gérard Cotellon, le jugeant par ailleurs "équilibré".

De leur côté, les syndicats ont salué "un état des lieux exhaustif" de la situation au CHU. "C'est un sujet important, qui touche à la vie, c'est vrai que le conflit était long, mais il fallait que l'on se comprenne", a expliqué Freddy Manioc, secrétaire de la CGT-G.

L'accord prévoit l'achat immédiat de matériel pour pallier les pénuries, de nouvelles disposition en matière de ressources humaines comme l'organisation de concours pour la montée en compétences des agents, des créations de postes supplémentaires ainsi que des études de faisabilité pour envisager la relocalisation des services, tels que le pôle parent-enfant.

Plusieurs services avaient été déplacés dans les autres établissements de santé de l'île après un incendie majeur le 28 novembre 2017. Depuis, le CHU de Guadeloupe fonctionne depuis de façon perturbée, les locaux transitoires étant jugés inadaptés, selon le personnel.

Un mouvement de grève générale, à l'appel d'une dizaine de syndicats guadeloupéens, avait débuté au CHU de Guadeloupe le 23 juillet, après un premier mouvement de grève aux urgences et à la maternité, pour dénoncer le manque de moyens humains et matériels, ainsi que la vétusté et l'exiguïté des locaux.

Depuis, la majorité des services fonctionnait en service minimum. Et les discussions s'étaient enlisées dans une guerre de communication.

Début août, plusieurs milliers de personnes avaient également défilé dans les rues de Pointe-à-Pitre pour soutenir le personnel en grève. Une seconde mobilisation, également très suivie, avait reçu le soutien de nombreux artistes locaux, qui ont appelé la population à descendre dans la rue.

La reprise du travail est prévue dès ce mercredi.

Auteur(s): Par AFP - Pointe-à-Pitre


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'hôpital de Pointe-à-Pitre ravagé par un incendie, le 28 novembre 2017

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-