Bac: il y a un "risque" que certains élèves n'aient pas leurs résultats vendredi, prévient Blanquer

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Bac: il y a un "risque" que certains élèves n'aient pas leurs résultats vendredi, prévient Blanquer

Publié le 03/07/2019 à 10:23 - Mise à jour à 12:01
© Alain JOCARD / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a estimé mercredi sur BFMTV-RMC qu'il y a un "risque" que certains élèves n'aient pas leurs résultats du baccalauréat vendredi.

"Au moment où je vous parle, il y a un petit risque, je ne peux pas le cacher nous sommes en train de tout faire pour que ça ne soit pas le cas", a-t-il assuré à deux jours de la publication des résultats du baccalauréat.

Depuis le début des épreuves le 17 juin dernier, des correcteurs se disant "exaspérés" mettent la pression sur le gouvernement pour rouvrir des négociations sur les réformes du lycée et du bac en menaçant de garder les copies. Ils dénoncent une réforme précipitée et le risque de voir cet examen national transformé en "un bac local".

"Il y a quelques petites minorités de professeurs, très petites, autour de 2,5% qui menacent de ne pas donner les copies à temps donc on est très attentif à ce point", a ajouté M. Blanquer en expliquant que les académies de Versailles et Créteil étaient les plus concernées.

Selon le ministre, "c'est surtout en Ile-de-France que se concentrent ceux qui veulent saboter cette dernière phase du baccalauréat".

"J'ai bien dit aux quelques professeurs qui ont décidé de jouer ce jeu là, qui est tout à fait contraire à tous les principes du service public, que les sanctions financières seraient très importantes (...)", a-t-il menacé évoquant "jusqu'à quinze jours de retrait de salaire".

Par ailleurs, contacté par l'AFP, le ministère de l'Education nationale a expliqué avoir "décidé de repousser jusqu'à mercredi fin de journée (au lieu de mardi après-midi), la saisie informatique des notes du bac par les correcteurs.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Jean-Michel Blanquer a estimé mercredi sur BFMTV-RMC qu'il y a un "risque" que certains élèves n'aient pas leurs résultats du baccalauréat vendredi.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-