Bachelot veut un "plan global" de lutte contre les violences sexuelles

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Bachelot veut un "plan global" de lutte contre les violences sexuelles

Publié le 27/01/2021 à 11:15 - Mise à jour à 11:16
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot veut parvenir à "un plan global" de lutte contre les violences sexuelles et sexistes dans le secteur culturel, a-t-elle déclaré dans un entretien à l'AFP.

"On peut espérer que la parole va se libérer mais la pression sur les victimes est énorme", a indiqué Mme Bachelot, rappelant que dans le milieu artistique en particulier, "la concurrence est forte" et "la proximité créée par l'exercice de l'art peut amener à des comportements au mieux inappropriés, au pire criminels".

Il y a une semaine, le Centre national de la musique (CNM) créé en 2020 sous la tutelle du ministère pour soutenir les entreprises de spectacles musicaux et de variétés, avait annoncé qu'il conditionnait désormais ses aides au respect d'un protocole de prévention et de signalement des violences.

Les structures musicales doivent ainsi former la direction et les salariés, nommer des référents généraux mais aussi des référents spécifiques pour chaque production impliquant des situations à caractère sexuel, faute de quoi les aides versées par le CNM seraient suspendues.

Le CNM emboîte le pas au Centre national du cinéma (CNC) qui avait pris des mesures similaires dès 2019 à la suite de l'affaire retentissante d'Adèle Haenel.

Pour Mme Bachelot, l'idée est de parvenir à un "plan global" de lutte contre les violences sexuelles et sexistes dans tout le milieu de la culture. Elle entend travailler sur un protocole adapté avec le Centre national du livre (CNL).

Depuis sa prise de fonction à l'été 2020, la ministre de la Culture a fait trois signalements auprès du procureur de la République, dont celui de la soprano Chloé Briot qui a porté plainte contre un collègue pour agression sexuelle lors d'une production d'opéra. Elle se prépare à en faire un quatrième.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Roselyne Bachelot le 19 janvier 2021 à l'Assemblée nationale

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-