Absurdistan : le pays du ski sans neige et des parcs d'attractions sans attraction

Absurdistan : le pays du ski sans neige et des parcs d'attractions sans attraction

Publié le 06/05/2021 à 19:51
Wikipédia
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Bienvenue en Absurdistan, où les parcs d’attractions n’ont pas d’attraction, où les stations de ski sont fermées l’hiver, et où les étudiants ne peuvent aller en cours qu’une fois leur examen passé : mieux vaut ne pas trop se hâter de l’ouverture prochaine des cinémas, les films pourraient y être projetés sans le son. 

L’ouverture des stations de ski sans ski
 
Le secrétaire d’État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne vient d’annoncer aux professionnels de la montagne la réouverture des remontées mécaniques le 19 mai. Cette réouverture sera progressive, avec une jauge de 50% dans un premier temps. Il faut savoir se réjouir des petites choses.
 
À l’amertume des Français, fait écho le bilan satisfaisant du modèle suisse. Le gouvernement a fait le pari de maintenir les remontées mécaniques ouvertes et il est largement gagné. Aucun foyer de contamination n’est à déclarer et la baisse de la fréquentation, en raison de l’absence des étrangers, n’est que de 24% en moyenne.
 
L’OMS a rappelé que, l’année dernière, la station de ski d’Ischgl avait été l’un des principaux centres de dissémination du Covid-19 en Europe. C’est vrai, mais c’est davantage la faute des bars et des restaurants que des remontées mécaniques et des pistes. Pour limiter les contaminations, des policiers bloquaient, à certaines heures, les routes d’accès à certains domaines afin d’empêcher un afflux trop important. Ce bilan réussi contraste avec celui de la France, où les professionnels n’ont cessé de discuter avec le gouvernement tout au long de l’hiver, pour mettre en place des protocoles et assurer la sécurité des clients. Mais cela n'a pas suffi à convaincre. La réouverture des remontées mécaniques a été repoussée, mois après mois. 
L’ouverture des parcs d’attraction sans attraction
 
Ce jeudi matin sur RMC, Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d'Etat chargé du tourisme, a confirmé la réouverture des parcs à thème le 19 mai. Leurs attractions n’ouvriront cependant que le 9 juin. Un décalage qui se justifie par la volonté de ne pas déconfiner trop vite, afin d’éviter tout rebond de l’épidémie. 
 
« On a envie de faire les derniers kilomètres très vite mais il faut y aller en bon ordre » affirme le secrétaire d’État. Avec les attractions fermées, on ne risque pas de pouvoir faire les derniers kilomètres très vite, mais on pourra très certainement y aller en bon ordre, en profitant des activités de plein-air, des zoos et de quelques espaces comme les aquariums, les seules activités ouvertes dans les parcs.
Jusqu'où ira-t-on dans l'absurde ? Des piscines qui rouvriront sans eau ? Des verres vides imposés au retour des terrasses ? Des théâtres sans comédiens ? Nous ne sommes sans doute pas au bout de nos surprises, faisons confiance à la prodigieuse inventivité de notre technocratie bien-aimée.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Skieur en herbe

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-