Bordeaux: un adolescent tué, quatre blessés dans une fusillade samedi soir

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Bordeaux: un adolescent tué, quatre blessés dans une fusillade samedi soir

Publié le 03/01/2021 à 10:28 - Mise à jour à 13:52
© thibaud MORITZ / MORITZ/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Bordeaux

-A +A

Un adolescent de 16 ans a été tué, et quatre autres jeunes blessés, samedi soir dans un quartier populaire du nord de Bordeaux, lors d'une fusillade aux circonstances et mobile encore indéterminés, a-t-on appris dimanche de sources policière et judiciaire.

Les secours sont intervenus après 23H, après signalement d'un blessé par balles, dans le quartier des Aubiers à Bordeaux, qui avait été le théâtre d'incidents lors de la nuit de la Saint-Sylvestre. Après sécurisation de la zone par la police, les pompiers ont découvert un adolescent de 16 ans, grièvement blessé. Il a été déclaré décédé peu après à son arrivée au CHU de Bordeaux, ont indiqué les secours.

Selon une source policière, dans un bâtiment devant lequel les coups de feu avaient été tirés, les secours ont aussi découvert deux autres adolescents, de 13 ans et 16 ans, blessés par balle également. Grièvement atteint pour l'un d'entre eux, ils ont été hospitalisés au CHU de Bordeaux, mais leur pronostic vital n'est pas engagé.

Un autre adolescent de 13 ans a été blessé sans gravité, et un autre jeune, lui aussi atteint sans gravité, s'est présenté de lui-même par la suite dans une clinique de Bordeaux-nord.

Le parquet de Bordeaux a confirmé la fusillade et le bilan, mais sans précisions sur ses circonstances ou ses causes, indiquant qu'un communiqué devrait intervenir dans la journée de dimanche.

Lors de la nuit de la Saint-Sylvestre, le quartier des Aubiers avait été le théâtre d'incidents répétés, avec des arrêts de bus et de tramway détruits, un bureau de poste brûlé, et des tirs de mortiers d'artifice et de projectiles essuyés par la police lors de ses interventions. Le quartier est aussi associé à des rivalités sporadiques avec des jeunes de deux autres cités du nord de l'agglomération bordelaise.

Les incidents de la nuit de la Saint-Syvelstre n'avaient pas fait de blessé, et n'avaient, deux jours plus tard, pas donné lieu à interpellations.

Auteur(s): Par AFP - Bordeaux


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Vue générale du quartier des Aubiers à Bordeaux, le 3 janvier 2021

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-