Brexit: une cinquantaine de bateaux de pêche français manifestent devant Jersey

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Brexit: une cinquantaine de bateaux de pêche français manifestent devant Jersey

Publié le 06/05/2021 à 08:03 - Mise à jour à 10:27
© OLI SCARFF / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Saint-Helier
-A +A

Plus d'une cinquantaine de bateaux de pêche français se sont réunis jeudi matin devant Saint-Hélier, la capitale de l'île anglo-normande de Jersey, certains bloquant le port pour protester contre les conditions de pêche imposées aux marins français après le Brexit.

Entre 50 et 60 bateaux naviguaient dès 07H00 dans le calme devant le port de Saint-Hélier tandis que d'autres étaient encore en chemin, selon un photographe de l'AFP ayant embarqué sur un bateau normand.

"Des bateaux sont partis de partout, de Bretagne, de Normandie", a expliqué à l'AFP Romain Davodet, pêcheur de Carteret (Manche).

"C'est même incroyable d'avoir réussi à réunir tout ce monde-là", s'est réjoui Camille Lécureuil, venu lui aussi de Carteret, évoquant "au moins 70 bateaux".

"Un cargo, le Commodore Goodwill, veut sortir et tout le monde a l'air décidé à l'empêcher de sortir. Les pêcheurs s'engagent à l'entrée du port", a-t-il décrit.

"C'est un mouvement pacifique, il n'y a pas lieu que ça dégénère", a-t-il précisé, indiquant que les pêcheurs devaient rentrer en France en début d'après-midi.

"On a des soutiens de Jersey. Trois bateaux de pêche de Jersey sont venus nous soutenir", a aussi souligné M. Lécureuil.

Mercredi, le président du comité régional des pêches de Normandie Dimitri Rogoff avait assuré qu'il ne s'agissait pas de bloquer Saint-Hélier mais de "marquer le coup". "Il n'est pas question de passer à l'assaut (...) Le but du jeu c’est de se montrer, de faire voir que les pêcheurs sont déterminés, d’appuyer ce qui a été réclamé et puis les propos de la ministre aussi, des propos assez virulents quand même", a-t-il déclaré à l'AFP.

Mardi, la ministre française de la Mer, Annick Girardin, a affirmé que la France était prête à recourir à des "mesures de rétorsion" si les autorités britanniques continuaient à restreindre l'accès des pêcheurs français aux eaux de Jersey. Devant l'Assemblée nationale, elle a fait allusion à des répercussions éventuelles sur le "transport d'électricité par câble sous-marin" qui alimente l'île depuis la France.

Selon Paris, le Royaume-Uni a publié vendredi une liste de 41 navires français, sur 344 demandes, autorisés à pêcher dans les eaux de Jersey, mais cette liste s'accompagne de nouvelles exigences "qui n'ont pas été concertées, discutées ni notifiées avant" dans le cadre de l'accord sur le Brexit trouvé entre Londres et Bruxelles, en vigueur depuis le 1er janvier dernier.

Auteur(s): Par AFP - Saint-Helier

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Marché aux poissons à Saint-Hélier, sur l'île de Jersey, en 2017

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-