Calais: la majorité des migrants dort moins de quatre heures par nuit

Calais: la majorité des migrants dort moins de quatre heures par nuit

Publié le 21/08/2017 à 16:15 - Mise à jour à 16:20
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

La majorité des migrants de Calais dorment moins de quatre heures par nuit, signe de l'extrême précarité de leurs conditions de vie, selon une enquête publiée par l'Auberge des migrants lundi.

Cette association, l'une des plus importantes dans ce secteur et aidée par Help refugees, a profité de son traditionnel recensement sur les différents lieux de distribution de nourriture et de passage, les 16 et 17 août, pour enquêter auprès des près de 600 migrants décomptés. L'Etat estime leur nombre à 450.

Sur les 162 répondants, 55% ont affirmé dormir moins de quatre heures par nuit. La moyenne se situe à trois heures et demie. Depuis le démantèlement de la "Jungle" en octobre-novembre 2016, les migrants dorment à la belle étoile, plus aucune nuit sous la tente n'étant tolérée par les autorités.

Par ailleurs, 76% d'entre eux ont dénoncé une confiscation de leurs couvertures par la police ou des agents de nettoyage au cours des sept jours précédents.

La moyenne d'âge est de 21 ans et 97% des migrants sont des hommes. Afghans (35%), Erythréens (33%) et Ethiopiens (26%) sont les nationalités les plus représentées.

La plupart des répondants sont à Calais depuis de nombreuses semaines : plus de trois mois pour 31% d'entre eux, entre un et trois mois pour 31%. Mais 39% y vivent depuis un mois ou moins, témoignant de la poursuite d'un flux d'arrivées malgré la politique dissuasive du gouvernement (27% s'y trouvent depuis entre une semaine et un mois, 12% depuis moins d'une semaine).

Les conditions de vie des migrants dans le Calaisis ont été dénoncées de nombreuses fois ces derniers mois par des associations, mais aussi par le Défenseur des droits Jacques Toubon qui, le 14 juin, avait déploré des atteintes aux droits "d'une exceptionnelle et inédite gravité".

La semaine dernière, les autorités ont commencé à se plier aux injonctions du Conseil d'Etat, qui le 31 juillet avait confirmé l'ordonnance du tribunal administratif de Lille ordonnant notamment la création de points d'eau et de sanitaires.

Dix toilettes mobiles et cinq robinets ont ainsi été installés route de Saint-Omer, à côté des locaux du Secours Catholique, à quelques kilomètres du centre de Calais. D'autres latrines et points d'eau doivent suivre sous peu. Le dispositif de douches thérapeutiques réservé aux personnes vulnérables sera aussi amplifié.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des migrants se reposent près du port de Calais, dans le nord de la France, le 16 août 2017

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-