Canal+: Vincent Bolloré quitte la présidence du conseil de surveillance

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Canal+: Vincent Bolloré quitte la présidence du conseil de surveillance

Publié le 10/04/2018 à 10:31 - Mise à jour à 11:44
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Le patron de Vivendi Vincent Bolloré quitte la présidence du conseil de surveillance de Canal+, a annoncé le groupe mardi, laissant aux équipes en place le soin de continuer le redressement de la filiale de télévision payante.

L'homme d'affaires qui s'était fortement impliqué dans le remaniement des équipes et le redressement de cette filiale en difficulté en France, "a confiance dans l'équipe en place" et considère que "la route est tracée", a expliqué une source proche.

Vincent Bolloré est remplacé à la présidence du conseil de surveillance de Canal+ par Jean-Christophe Thiery, l'un de ses proches qui a fait l'ensemble de sa carrière dans les médias du groupe Bolloré.

Maxime Saada, précédemment directeur général, devient président du directoire de Canal+, en remplacement de Jean-Christophe Thiery, et sera chargé de la direction opérationnelle de l'ensemble des activités du groupe, précise le groupe dans un communiqué.

Vincent Bolloré est arrivé en juin 2014 à la tête du conseil de surveillance de Vivendi, après être devenu deux ans plus tôt son principal actionnaire à l'issue de la revente à Canal+ de ses chaînes de télévision D8 et D17.

Il avait pris la tête du conseil de surveillance de Canal+ en septembre 2015 afin de mener à bien rapidement le redressement de ses comptes.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-