"Cannabis récréatif" : une légalisation plébiscitée par une large consultation citoyenne

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

"Cannabis récréatif" : une légalisation plébiscitée par une large consultation citoyenne

Publié le 01/03/2021 à 14:37 - Mise à jour à 17:38
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Une large majorité des quelque 250.000 personnes qui ont participé à une consultation citoyenne sur le cannabis dit "récréatif" plébiscitent la légalisation de cette drogue dont l'usage est interdit en France, a-t-on appris lundi de sources parlementaires.

Quelque 80,8% des répondants se disent d'accord avec une autorisation de la consommation et de la production dans un cadre régi par la loi, selon les résultats de cette consultation lancée mi-janvier par une mission d'information parlementaire.

13,8% se déclarent favorables à une dépénalisation. A l'inverse, 4,6% sont pour un renforcement des sanctions et seulement 0,8% pour le maintien du cadre légal en vigueur.

"On sait désormais que la légalisation du cannabis n’est plus un tabou en France et que nos concitoyens font le constat de l’inefficacité de la législation actuelle en la matière", a estimé dans un communiqué la rapporteure du volet "récréatif" de la mission parlementaire, la députée LREM Caroline Janvier.

Cette consultation en ligne s'est achevée dimanche avec un total de 253.194 contributions. A titre de comparaison, la consultation sur le changement d'heure hiver/été avait atteint plus de 2 millions de participations début 2019, un record pour une consultation parlementaire.

"Il faudra lancer une vraie consultation populaire et pourquoi pas un référendum", a estimé dimanche sur Franceinfo Jean-Baptiste Moreau, député LREM de la Creuse et rapporteur général de la mission d'information. "On fera des propositions d'ici un mois".

"Aujourd'hui, on fait face à une interdiction mais à une consommation record, donc la situation n’est pas tenable", a ajouté l'élu qui s'est dit favorable à une légalisation du cannabis. "On a une économie parallèle très conséquente qui s'est constituée et qui finance d'autres réseaux, trafics d'armes et autres".

Un peu plus de 30% des répondants à cette consultation citoyenne ont déclaré ne jamais avoir consommé de cannabis. 38,3% affirment en consommer occasionnellement, 17% régulièrement et 13,9% disent avoir une consommation quotidienne de ce produit stupéfiant.

62,4% imaginent une commercialisation du cannabis dans des boutiques spécialisées, 24,2% en vente régulée sur le modèle de l'alcool, 8,6% dans les bureaux de tabac et 3,8% en vente libre.

En cas de légalisation ou de dépénalisation, les répondants sont dans leur très grande majorité favorables (86%) à ce que l'Etat permette aux particuliers de cultiver eux-mêmes des plants de cannabis dans des limites fixées par la loi.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, qui a fait de la lutte contre le trafic de stupéfiants une priorité, s'était dit en septembre opposé à la légalisation de "cette merde".

Le cannabis "récréatif" est l'un des volets sur lesquels la mission parlementaire s'est penchée, après le cannabis thérapeutique et le cannabis dit "bien-être" (cannabidiol, ou CBD).

Autorisée en 2019 par l'Assemblée nationale mais repoussée par la crise sanitaire du Covid-19, l'expérimentation du cannabis thérapeutique (à l'exception de celui à fumer) pour au moins 3.000 patients souffrant de maladies graves doit commencer au plus tard le 31 mars.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Plébiscite pour la légalisation du cannabis dit "récréatif"

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-