Castex rencontre Déby au Tchad avant un réveillon avec les troupes françaises

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Castex rencontre Déby au Tchad avant un réveillon avec les troupes françaises

Publié le 31/12/2020 à 14:58 - Mise à jour à 17:18
© - / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Amdjarass
-A +A

Le Premier ministre Jean Castex est arrivé jeudi au Tchad pour une visite de soutien aux troupes françaises de Barkhane, précédée d'un entretien "fructueux" avec le président Idriss Déby sur les sujets de lutte contre le terrorisme, à Amdjarass (est), a constaté l'AFP.

"Nous avons eu des échanges très fructueux, très approfondis", s'est félicité M. Castex, accueilli dans l'après-midi par le chef de l'Etat tchadien dans son fief proche de la frontière soudanaise.

"Nous avons évoqué des pistes de renforcement de cette coopération" entre la France et le Tchad "avec un objectif commun qui est la lutte contre le terrorisme, que ce soit au Sahel", contre le groupe Etat islamique (EI) ou la nébuleuse d'Al-Qaïda, "ou dans la zone du lac Tchad" face à Boko Haram, a poursuivi le Premier ministre.

Parmi les dossiers les plus brûlants figure l'avenir de l'engagement militaire français au Sahel, alors que trois soldats sont morts lundi au Mali dans l'explosion d'une mine.

M. Castex leur rendra hommage jeudi soir dans un discours prononcé au camp Kosseï à N'Djaména, centre de commandement de la force Barkhane. Il réveillonnera ensuite avec des soldats parmi les 800 stationnés sur cette base, qui pilote les opérations sur toute la bande sahélo-saharienne.

Vendredi, M. Castex ira à la rencontre des contingents positionnés à Faya-Largeau (nord), une oasis dans le désert tournée vers la Libye, puis à Abéché (est), un important centre économique et verrou militaire non loin de la frontière soudanaise.

Mais le Premier ministre n'apportera selon toute vraisemblance guère d'indications sur la physionomie future de Barkhane, actuellement composée de 5.100 hommes mais arrivée à un nouveau tournant stratégique.

Après son entretien avec M. Déby, M. Castex a simplement évoqué "les perspectives qu'il y avait dans la tenue prochaine du sommet de N'Djaména", en janvier ou février, réunissant la France et ses partenaires du G5 Sahel (Mali, Niger, Burkina Faso, Mauritanie et Tchad) engagés dans la lutte antiterroriste.

M. Déby "se rendra en France prochainement pour évoquer" avec Emmanuel Macron "l'ensemble de ces perspectives", a souligné M. Castex sans autre précision.

Le sommet de N'Djaména marquera le premier anniversaire du sommet de Pau (janvier 2020) qui avait recentré les objectifs sur la zone dite des "trois frontières" (Mali, Niger, Burkina Faso), avec plusieurs succès tactiques à la clé notamment contre l'Etat islamique au Grand Sahara (EIGS).

Mais la France, qui se refuse à parler de "désengagement", mise aussi sur la montée en puissance des forces locales et pourrait en ce sens rappeler les 600 renforts déployés cette année.

Elle espère toujours le déploiement d'un nouveau bataillon tchadien dans la zone des trois frontières, promis il y a un an mais qui se heurte à des retards, alors que le pays est aussi confronté à des attaques de Boko Haram dans la région du lac Tchad.

Auteur(s): Par AFP - Amdjarass

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le Premier ministre Jean Castex (G) et le président tchadien Idriss Deby lors d'un entretien à Amdjarass (est), le 31 décembre 2020

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-