Centre du don des corps: l'ancien président de l'Université Paris-Descartes mis en examen

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Centre du don des corps: l'ancien président de l'Université Paris-Descartes mis en examen

Publié le 07/06/2021 à 12:59 - Mise à jour à 14:38
© YOAN VALAT / POOL/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

L'ancien président de l'Université Paris-Descartes, Frédéric Dardel, a été mis en examen vendredi pour "atteinte à l'intégrité d'un cadavre" dans l'enquête sur les conditions indécentes de conservation des corps donnés à la science au Centre du don des corps, a appris lundi l'AFP de source proche.

M. Dardel avait été entendu en garde à vue le 12 novembre par les enquêteurs de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) et était ressorti sans poursuites.

Il avait ensuite été entendu une première fois le 6 mai par le juge d'instruction Adrien Lallement, chargé de cette information judiciaire ouverte en juillet 2020, avant d'être convoqué de nouveau vendredi dernier.

"Sur les sept années qu’aura duré son mandat", commencé début 2012, "Frederic Dardel n’a été mis en examen en sa qualité de président que sur une période de deux ans", a relevé son avocate sollicitée par l'AFP Me Marie-Alix Canu-Bernard.

"Pourtant il n’a eu de cesse de solliciter l’octroi de crédits... Notamment pour la réfection du Centre du don des corps, en vain, ce qui démontre comme pour d’autres services publics essentiels l’incurie manifeste de l’État", a-t-elle ajouté.

"S'il y en a un qui a bougé, c'est bien lui", assurait-elle il y a quelques mois à l'AFP.

Locaux vétustes, dépouilles putréfiées et rongées par les souris, soupçon de marchandisation des corps... Dans un article publié fin novembre 2019, l'hebdomadaire L'Express avait dénoncé les "conditions indécentes" de conservation de dépouilles de "milliers de personnes ayant fait don de leur corps à la science".

Ces révélations avaient conduit la ministre de la Recherche Frédérique Vidal à ordonner la fermeture du "temple de l'anatomie française", fondé en 1953 et qui accueillait chaque année plusieurs centaines de corps.

Après cette fermeture, M. Dardel est devenu en septembre 2019 "conseiller spécial" au cabinet de cette ministre, puis depuis septembre 2020, directeur d'une unité de recherche du CNRS.

En juin 2020, une enquête administrative de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) et l'Inspection générale de l'éducation du sport et de la recherche (Igésr) avait estimé que l'Université Paris-Descartes était responsable de "graves manquements éthiques" dans la gestion du CDC.

Le rapport évoquait "l'importance et la répétition" des alertes, "à différents niveaux et selon différents vecteurs, (qui) tranchent avec l'absence de réaction à la hauteur de la gravité des faits signalés jusqu'en 2018".

L'Université de Paris, nouvelle entité issue de la fusion en janvier 2020 de Paris-Descartes et Paris-Diderot, a été mise en examen le 15 avril pour "atteinte à l'intégrité d'un cadavre".

Deux préparateurs ont eux été mis en examen en décembre et en avril.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Frédéric Dardel, alors président de l'Université Paris-Descartes, le 21 janvier 2015 à Paris

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-