César: duel au sommet pour "120 battements par minute" et "Au revoir là-haut"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

César: duel au sommet pour "120 battements par minute" et "Au revoir là-haut"

Publié le 31/01/2018 à 10:21 - Mise à jour à 13:24
© Anne-Christine POUJOULAT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Les films "120 battements par minute" et "Au revoir là-haut" dominent les nominations aux César dévoilées mercredi, avant la remise des prix le 2 mars lors d'une cérémonie où sera étrennée une nouvelle récompense, le César du public.

"120 battements par minute", grande fresque réalisée par Robin Campillo sur les années sida en France à travers le combat de l'association Act Up, comptabilise 13 nominations, en particulier dans les catégories meilleur film, meilleure réalisation et meilleur scénario original.

Ses acteurs ont été aussi distingués par l'Académie des César pour le meilleur espoir masculin (l'Argentin Nahuel Pérez Biscayart et Arnaud Valois), le meilleur acteur dans un second rôle (Antoine Reinartz) la meilleure actrice dans un second rôle (Adèle Haenel), mais n'apparaissent pas dans les prestigieuses catégories du meilleur acteur et de la meilleure actrice.

"Au revoir là-haut" d'Albert Dupontel fait aussi bien, avec 13 nominations. L'adaptation du prix Goncourt 2013 sur le destin hors normes de deux hommes pendant la Première Guerre mondiale est en lice pour le meilleur film, le meilleur acteur (Albert Dupontel), ou encore la meilleure réalisation.

Ces films égalent les records de nomination réalisés par le polar de Jacques Audiard, "Un prophète", en 2010 et la comédie "Camille redouble" de Noémie Lvovsky en 2013.

La nouvelle comédie d'Olivier Nakache et Eric Toledano, "Le sens de la fête", suit avec dix nominations. Le film, qui a rassemblé 3 millions de spectateurs en France en 2017, pourrait remporter le César du meilleur film, de la meilleure réalisation, du meilleur acteur (Jean-Pierre Bacri), du meilleur acteur dans un second rôle (Gilles Lellouche et Vincent Macaigne) ou encore du meilleur espoir féminin (Eye Haïdara).

En 2012, le duo avait été nommé dix fois pour son film phénomène "Intouchables", mais seul Omar Sy était finalement reparti avec une récompense, celle du meilleur acteur.

Prix Jean Vigo et Louis-Delluc 2017, le biopic ensorcelant de Mathieu Amalric sur la chanteuse Barbara avec Jeanne Balibar dans le rôle de "la dame en noir" a aussi retenu l'attention des votants avec neuf nominations, en particulier pour le meilleur film, la meilleure actrice et la meilleure réalisation.

- César du public -

Premier long-métrage de Hubert Charuel, "Petit Paysan" a séduit l'Académie après avoir conquis le public. Il est sélectionné pour le César du meilleur film, du meilleur acteur (Swann Arlaud), ou encore de la meilleure réalisation.

Plus confidentiel, le film d'horreur anthropophage "Grave" de Julia Ducournau, déjà distingué par le prix Louis Delluc du premier film, est nommé pour le meilleur premier film, la meilleure réalisation ou encore le meilleur espoir féminin (Garance Marillier).

Agnès Varda et l'artiste JR, sélectionnés aux Oscars pour le meilleur documentaire avec "Visages villages", concourent dans la même catégorie pour les César.

Nouveauté 2018, un "César du public" sera remis. Il "récompensera les films ayant fait le plus d'entrées parmi les films (français ndlr) sortis en 2017", a précisé mercredi lors d'une conférence de presse l’acteur et humoriste Manu Payet, qui sera le maître de cérémonie le 2 mars. Sauf surprise de dernière minute, c'est le film de Dany Boon "Raid dingue" qui devrait rafler cette récompense.

Alors que le milieu de cinéma est régulièrement critiqué pour la place trop faible accordée aux réalisatrices, aucune femme n'est nommé pour le César du meilleur film ou pour le meilleur film étranger. Une seule femme Julia Ducournau est en lice pour la meilleure réalisation et le meilleur scénario original.

La soirée des 43e César, dédiée à Jeanne Moreau, sera présidée par l'actrice et la chanteuse Vanessa Paradis. Égérie d'Almodovar, l'actrice espagnole Penélope Cruz recevra pour sa part un César d'honneur.

L'an dernier, l'Académie avait sacré le film "Elle" du Néerlandais Paul Verhoeven (meilleur film) et son actrice Isabelle Huppert (meilleure actrice). Épopée de deux gamines de banlieue récompensée à Cannes, "Divines" d'Houda Benyamina avait raflé trois récompenses dont celle du meilleur premier film.

jfg-laf-may-nip/fmi/it

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le réalisateur français Robin Campillo, après avoir remporté le Grand Prix du Festival de Cannes pour le film "120 battements par minute", le 28 mai 2017

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-