Cinéma: information judiciaire pour agression sexuelle et tentative de viol contre le patron du CNC

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Cinéma: information judiciaire pour agression sexuelle et tentative de viol contre le patron du CNC

Publié le 11/02/2021 à 11:57 - Mise à jour à 16:50
© Yohan BONNET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Nanterre

-A +A

Une information judiciaire a été ouverte pour agression sexuelle et tentative de viol contre le président du Centre national du cinéma (CNC), Dominique Boutonnat, placé en garde à vue mercredi après une plainte de son filleul, a indiqué jeudi à l'AFP le parquet de Nanterre.

A l'issue de sa garde à vue, le patron du cinéma français a été déféré jeudi au parquet et présenté à un juge d'instruction.

La plainte, déposée le 7 octobre, émane de son filleul de 22 ans, sans lien familial avec Dominique Boutonnat, pour des faits datant d'août 2020 lors de vacances en Grèce, selon le parquet, qui a requis son placement sous contrôle judiciaire.

"Je regrette cette décision alors même qu'aucune confrontation n'a été réalisée", a déclaré à l'AFP Me Emmanuel Marsigny, l'avocat de Dominique Boutonnat. Mercredi, il avait déclaré à l'AFP que son client "contest(ait) avoir commis quelque infraction que ce soit" et était "tout à fait serein sur l'issue de cette procédure".

"Un parrain est comme un père, quel que soit l’âge. Son rôle est de protéger. Dominique Boutonnat était une figure paternelle", a indiqué à l'AFP Caroline Toby, l'avocate du plaignant.

Le parquet a précisé n'avoir "pas connaissance d'autres plaintes" le concernant à ce stade. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Nanterre.

Dominique Boutonnat, 51 ans, a été nommé président du CNC le 24 juillet 2019, après une longue carrière dans le financement de la création cinématographique et audiovisuelle.

Depuis le début de l'année, les affaires de viol ou d'agression sexuelle concernant des personnalités du monde de la culture ou de la politique se sont succédé, suscitant l'ouverture d'enquêtes judiciaires.

Auteur(s): Par AFP - Nanterre


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Dominique Boutonnat, lors de la 12e édition du festival du film francophone d'Angoulême, le 23 août 2019

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-