Climat: la température moyenne pourrait fortement augmenter selon des projections de Météo France

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Climat: la température moyenne pourrait fortement augmenter selon des projections de Météo France

Publié le 01/02/2021 à 13:45 - Mise à jour à 14:47
© SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Canicules et sécheresses vont se multiplier en France si rien n'est fait rapidement contre le réchauffement climatique, avec une hausse de la température moyenne proche de 4 degrés d'ici la fin du siècle, jusqu'à 6 degrés dans certaines zones, selon des projections de Météo France publiées lundi.

Ce réchauffement affectera plus le sud-est du pays, selon ces modèles régionalisés mis en ligne sur le site www.drias-climat.fr et qui actualisent de précédentes données remontant à 2014.

A partir d'une série de projections réalisées sur le climat en Europe pour le Giec (experts de l'Onu sur le climat), Météo France, l'Institut Pierre Simon Laplace et le Centre européen de recherche et de formation avancée en calcul scientifique ont produit des estimations à l'échelle régionale pour la France métropolitaine, afin notamment de favoriser les travaux sur l'adaptation des territoires.

Ces simulations ont été réalisées à partir de trois scénarios modélisés par le Giec (émissions de gaz à effet de serre maîtrisées, modérées ou non-réduites), et à trois horizons temporels - 2050, 2070 et 2100.

Au niveau national, par rapport à la période de référence retenue - 1976 à 2005 - le réchauffement est contenu, dans les trois scénarios, à autour de 1 degré jusqu'en 2040.

Les trajectoires divergent ensuite fortement, avec une stabilisation autour de +1° dans un scénario d'émissions maîtrisées, une hausse de 2,2° en moyenne dans le scénario intermédiaire et de +3,9° dans le scénario de fortes émissions.

Des prévisions dans les deux dernières hypothèses bien au-delà des objectifs de l'accord de Paris, qui prévoit de limiter le réchauffement "nettement en-dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels" et si possible sous 1,5°. Or, selon les experts, le réchauffement depuis l'ère pré-industrielle approche déjà un degré et les engagements actuels des pays dans le cadre de l'accord de Paris sont insuffisants.

La France métropolitaine est inégalement affectée par cette hausse des températures moyennes, avec "un réchauffement plus marqué sur les zones de montagne" et une division du pays selon une diagonale sud-est/nord-ouest, "avec une différence de 1°C entre ces deux zones".

Dans les Alpes et les Pyrénées par exemple, certaines zones affichent une hausse de 6° des températures moyennes à l'horizon 2100, dans le pire scénario. Résultat, presque plus de neige, ni de gelées.

A contrario, les épisodes de canicules et de "nuits tropicales", quand la température ne descend pas sous 20°, se multiplieraient, jusqu'à dix fois plus pour les canicules dans un scénario extrême. Et les épisodes de sécheresse pourraient enregistrer en fin de siècle "une augmentation de 30 à 50%", avertissent les chercheurs.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une partie du lit asséché du Doubs le 15 septembre 2020 à Villers-le-Lac

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-