Corée du Nord: Emmanuel Macron appelle la communauté internationale à "la plus grande fermeté" après l'essai de la bombe H

Corée du Nord: Emmanuel Macron appelle la communauté internationale à "la plus grande fermeté" après l'essai de la bombe H

Publié le 03/09/2017 à 11:01 - Mise à jour à 17:20
© ludovic MARIN / POOL/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Le président français Emmanuel Macron a appelé dimanche la communauté internationale à réagir "avec la plus grande fermeté", après le nouvel essai nucléaire nord-coréen, qui porte "atteinte à la paix et à la sécurité".

"Le président de la République, Emmanuel Macron, condamne avec la plus grande vigueur le nouvel essai nucléaire effectué cette nuit par la Corée du Nord, qui fait suite à une série d’essais de missiles balistiques confirmant la volonté répétée de Pyongyang de porter atteinte à la paix et la sécurité internationales", a indiqué la présidence française dans un communiqué.

"Le président de la République appelle les membres du Conseil de sécurité des Nations unies à réagir rapidement à cette nouvelle violation par la Corée du Nord du droit international (...). Il souhaite également une réaction unie et claire de l'Union européenne", a-t-elle ajouté.

"La communauté internationale doit traiter cette nouvelle provocation avec la plus grande fermeté, afin d'amener la Corée du Nord à reprendre sans condition la voie du dialogue et à procéder au démantèlement complet, vérifiable et irréversible de ses programmes nucléaires et balistiques", selon le communiqué.

Le régime de Kim Jong-Un a annoncé dimanche avoir testé une bombe H, après avoir effectué son sixième essai nucléaire, le plus puissant à ce jour. L'explosion a été à l'origine d'une secousse tellurique ressentie jusque dans les régions frontalières du nord-est de la Chine.

Cet essai nucléaire a été vivement condamné par la Russie, la Corée du Sud et le Japon, mais aussi par Pékin, principal allié de la Corée du Nord.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre néerlandais à l'Elysée à Paris le 31 août 2017.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-