Coronavirus: 4 milliards d'euros de recettes en moins pour la SNCF

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Coronavirus: 4 milliards d'euros de recettes en moins pour la SNCF

Publié le 14/06/2020 à 00:09 - Mise à jour à 03:44
© Ludovic MARIN / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

La crise du Covid-19 devrait coûter à elle seule près de quatre milliards d'euros de chiffre d'affaires à la SNCF, a estimé son PDG Jean-Pierre Farandou, dans un entretien au Journal du Dimanche.

"La perte de chiffre d'affaires devrait être proche de 4  milliards d'euros, le TGV à lui tout seul en représentant la moitié", a déclaré M. Farandou.

Si l'on ajoute celle liée aux grèves contre la réforme des retraites, évaluée à un milliard d'euros, la perte pour la SNCF est de quelque 5 milliards d'euros depuis décembre dernier.

Pendant la période du confinement, "seulement 7% des TGV ont roulé et ils n'ont transporté que 1% de la clientèle habituelle. Nous avons aussi enregistré des manques à gagner importants sur les trains de la vie quotidienne. Seul le fret a plutôt bien résisté, avec un taux d'activité supérieur à 60%", a déclaré M. Farandou.

Espérant une reprise la "plus rapide possible", M. Farandou a indiqué à propos des TGV que "quelques trains" étaient complets en juin: "pour juillet nous enregistrons en moyenne 20% de réservations, et pour août autour de 8%", a dit le patron de la SNCF, selon qui "on reste très loin de la rapidité du redémarrage observé après une grève".

M. Farandou a par ailleurs exprimé sa volonté de remplacer d'ici 2030 par des trains roulant à l'hydrogène "tous les trains roulant au diesel sur le réseau qui n'est pas électrifié".

"Avec les régions, nous mettrons en service les premiers prototypes en 2023. En attendant, nous développons avec Alstom des trains hybrides qui arriveront dès 2021 dans 4 régions. Ils roulent au diesel sur le parcours principal mais passent à l'électrique en entrant dans les villes. Ils font donc moins de bruit et polluent moins."

Il n'a pas chiffré le coût de ces mesures qui visent à atteindre le bilan carbone de "zéro émission en 2035".

Interrogé sur un éventuel geste financier de l'Etat, M. Farandou, qui réclamait il y a trois semaines un plan de relance du ferroviaire, a répondu avoir "des échanges réguliers avec l'Etat".

Concernant l'emploi, il a de nouveau écarté l'hypothèse de licenciements: "au contraire, nous allons continuer à recruter cette année et l'année prochaine", a-t-il déclaré.

Rappelant avoir fait deux levées de fonds de 1,2 milliard d'euros en Europe et aux États-Unis, il s'est engagé sur "un plan d'économies qui représente plusieurs centaines de millions d'euros", et qui porte notamment sur les achats de matériel et les frais de fonctionnement.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un employé d'une société de nettoyage désinfecte une locomotive de TGV le 14 mai 2020 à Châtillon, France

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-