Coronavirus: buzz et critique après un rassemblement de "Schtroumpfs"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Coronavirus: buzz et critique après un rassemblement de "Schtroumpfs"

Publié le 10/03/2020 à 11:32 - Mise à jour à 13:36
© Damien MEYER / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Rennes

-A +A

La vidéo a fait fureur sur les réseaux sociaux: le rassemblement de 3.500 "Schtroumpfs" samedi à Landerneau (Finistère), en pleine crise du coronavirus, s'est taillé un joli succès mais s'est aussi attiré les critiques de la presse italienne, qui dénonce un rassemblement "irresponsable".

"Il ne faut pas qu'on s'arrête de vivre non plus tant qu'on peut, c'était l'occasion de dire aussi qu'on est en vie!", s'est défendu mardi Patrick Leclerc, maire divers droite de Landerneau, près de Brest.

Corps et visages peints en bleu, bonnets blancs sur la tête, environ 3.500 personnes s'étaient grimées en "Schtroumpfs", célèbres personnages de l'auteur belge Peyo, pour battre le record du plus grand rassemblement de "Schtroumpfs" du monde.

"On s'est dit qu'un peu de légèreté en ce moment, ça ne fait pas de mal", disait une participante. "C'est rien, le coronavirus, y'a pas de risque!", s'exclamait un autre.

La vidéo a eu plus d'un demi-million de vues sur Twitter.

"On s'est conformés à ce qui était prescrit par l'État français et les préfectures" afin que le rassemblement se déroule "en toute sérénité", a souligné le maire de Landerneau auprès de l'AFP, faisant valoir qu'il n'y avait pas samedi d'interdiction de rassemblements de plus de 1.000 personnes. La mesure a été prise dimanche par le gouvernement.

Il a aussi souligné que le rassemblement avait eu lieu "dans un espace extérieur non confiné".

Certains médias en Italie, où 60 millions de personnes sont priées de rester chez elles pour lutter contre l'épidémie, ont critiqué la tenue de cette manifestation.

"Malgré les recommandations de ces derniers jours pour arrêter la diffusion du virus, des milliers de personnes n'ont pas reporté le rendez-vous", s'indigne le journal italien "Il secolo XIX", dénonçant "un geste irresponsable".

Le quotidien "La Repubblica" qualifie ce rassemblement de "potentielle et très dangereuse bombe virale", alors que le quotidien basé à Rome "Il Messaggero" estime lui que cette manifestation s'est tenue "en dépit de tout bon sens".

Auteur(s): Par AFP - Rennes


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Environ 3.500 "Schtroumpfs" réunis le 7 mars à Landerneau (Finistère)

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-