Coronavirus: les "cars Macron" à l'arrêt, BlaBlaCar déconseille le covoiturage

Coronavirus: les "cars Macron" à l'arrêt, BlaBlaCar déconseille le covoiturage

Publié le 17/03/2020 à 19:37 - Mise à jour à 20:52
© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Les deux compagnies de "cars Macron" FlixBus et BlaBlaBus ont suspendu leurs activités mardi pour cause de confinement de la population lié au coronavirus, tandis que BlaBlaCar demandait "de ne pas voyager en covoiturage, sauf si c'est absolument nécessaire"

La compagnie allemande FlixBus, et BlaBlaBus - l'ancien service d'autocars Ouibus racheté à la SNCF par la plateforme BlaBlaCar -, ont cessé leurs opérations en France "jusqu'à nouvel ordre", notant que les billets seront remboursés.

"Le gouvernement français a annoncé des mesures visant à restreindre les déplacements au strict minimum et à interdire ainsi tout déplacement non absolument indispensable. Ces directives s'appliquent au transport longue-distance, dont l'activité de cars longue-distance", a expliqué FlixBus.

De fait, le décret paru mardi matin au Journal officiel pour encadrer le confinement de la population interdit la circulation des "cars Macron", a précisé un porte-parole à l'AFP.

BlaBlaCar a parallèlement indiqué que ses plateformes de covoiturage - BlaBlaCar (longue distance) et BlaBlaLines (domicile-travail) - restaient ouvertes, au nom de "la liberté", "pour permettre à ceux qui ont absolument besoin de se déplacer de le faire".

"Cependant, dans le contexte actuel et la nécessité de +distanciation sociale+, covoiturer n'est pas recommandé", a insisté le directeur général de l'entreprise Nicolas Brusson dans un message envoyé aux membres.

"Ne vous déplacez que si c'est absolument nécessaire, selon les critères établis par le gouvernement. Les passagers qui doivent annuler leur déplacement peuvent le faire gratuitement", a-t-il écrit.

"Dans quelques temps, j'espère de nouveau faire appel à vous pour relancer les voyages de notre communauté, dans une période où nous aurons tous envie de nous retrouver et où nous pourrons reprendre une vie normale. En attendant, prenez soin de vous et des autres", a souligné M. Brusson.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Nicolas Brusson, directeur général de BlaBlaCar, le 11 janvier 2019 à Lyon

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-