Covid-19: les hôpitaux privés peuvent augmenter leurs capacités de réanimation

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Covid-19: les hôpitaux privés peuvent augmenter leurs capacités de réanimation

Publié le 28/02/2021 à 11:18 - Mise à jour à 11:24
© Valery HACHE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

"Le privé est là et le privé peut aider", assure dimanche la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) précisant que "s'il devait y avoir une nouvelle accélération de l'épidémie de Covid-19", le secteur "pourrait upgrader ses services de réanimation afin de disposer d'un plus grand nombre de lits".

"On est aujourd'hui entre 1.500 et 2.000 lits de réanimation dédiés aux patients Covid et on peut monter à 4.000", a détaillé auprès de l'AFP Lamine Gharbi, président de la FHP.

En Ile-de-France, par exemple, placée sous "surveillance renforcée" et où 791 personnes étaient en soins critiques vendredi selon les chiffres de l'Agence régionale de santé (ARS), le privé pourrait prendre en charge "jusqu'à 20, 30% des patients hospitalisés en réanimation", précise M. Gharbi, ajoutant que, lors de la première vague, ce pourcentage était monté à 27%.

"Pour faire de la place dans les réanimations et mobiliser du personnel", les cliniques déprogramment. "Ca va de 20% à 50%", a-t-il précisé.

Et si les cliniques privées peuvent appuyer l'hôpital public en prenant des patients Covid en réanimation, elles peuvent également le faire en médecine, en soins de suite et prendre des malades de chirurgie non Covid pour délester l'hôpital et éviter les retards de soin, selon la FHP.

"On peut aider, mais il faut aussi qu'il y ait une bonne volonté de tout le monde sur le terrain. Il faut vraiment que, sous l'égide des agences régionales de santé, il y ait une coopération entre le public et le privé, une régulation", insiste le président de la FHP.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




A l'hôpital Pasteur de Nice, le 25 février 2021

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-